Google rachète Motorola Mobility pour 12,5 Milliards de dollars

La nouvelle est tombée hier après midi, Google, le géant du web et de l’internet, vient d’acquérir Motorola Mobility, soit la division mobile du groupe Motorola. Voyons ce que ce rachat va changer dans l’industrie du Mobile.

La nouvelle est tombée hier après midi, Google, le géant du web et de l’internet, vient d’acquérir Motorola Mobility, soit la division mobile du groupe Motorola. C’est Larry Page (Ndlr: le fondateur de google), en personne, qui a annoncé la nouvelle sur son blog officiel.

Mais après avoir perdu la bataille des brevets de Nortel, le firme de mountain view se devait de récupérer par quelque moyen que ce soit de nouveaux brevets. Car sans ces brevets, la gratuité d’Android est sévèrement menacée par le contorsium qui a racheté les brevets de Nortel pour 4,5 milliards de dollars.

Ce contorsium est composé d’Apple, EMC, Ericsson, Microsoft, RIM et Sony, soit les principaux concurrents de google sur le marché de la téléphonie. C’est donc pour protéger Android que Google s’est acquitté de 12,5 milliards de dollars, soit plus d’un tiers de sa réserve en cash.

> Lire aussi :  2020, l'année de la fin des puces Intel pour ARM sur les Mac ?

Malgré les 25000 brevets que récupère Google, les investisseurs trouvent que ce dernier a payé un peu cher pour Motorola.  Tout simplement car Motorola était déjà partenaire de Google, et que tous les SmartPhones qu’elle commercialisait tournaient sous Android. Ceci a provoqué un recul de 2% de l’action google au Nasdaq

Cours de l'action Google sur les 15 derniers jours

Et une hausse de 13% de l’action de Nokia. Après tout si Motorola est rachetée 13M$, pourquoi Nokia ne serait pas rachetée elle aussi ? Pour plus cher ? (Par microsoft ?)

Google a également annoncé que Motorola conservera son activité habituelle, c’est à la dire la production de SmartPhones sous Android. D’autres hypothèses nous conduisent vers l’idée que Google se servira du savoir-faire de motorola pour améliorer ses prochains téléphones, tels que le Nexus s.

Google peut donc enfin espérer concurrencer Apple sur son propre terrain, en sortant un Téléphone estampillé Google, digne de concurrencer l’iPhone. Pour Apple, il est clair que le temps entre la sortie de l’iPhone 4 et celle de l’iPhone 5 a permis aux concurrents Android de gagner de nouvelles parts de marché. En septembre, le monde de lé téléphonie aura les yeux rivés sur les annonces d’Apple concernant le futur iPhone 5.

> Lire aussi :  Sundar Pichai réagit aux rumeurs sur un retour du moteur de recherche de Google en Chine

Source: App4Phone.fr


38 commentaires

  1. Grâce à ce rachat et surtout à son portefeuille de brevets, Google va enfin pouvoir remettre à leur place les entreprises malfaisantes, genre Apple et Microsoft pour lesquelles les seules innovations récentes consistent à attaquer Android avec l’aide de leurs brevets plus véreux les uns que les autres.

  2. Beaucoup trop cher payé, par rapport à la valeur de l’entreprise achetée (+60% par rapport au cours de l’action…), et par rapport au cash dont dispose Google (flamber 30% de son cash sur un coup comme ça, c’est douteux). Google aurait en plus assuré 2,5 milliards à Motorola Mobility si le rachat venait à être bloquée (ce qui ne risque pas d’arriver, a priori), ce qui est une somme folle par rapport aux standards pratiqués normalement. Depuis le départ de Schmidt, Google a l’air d’être gouverné par des enfants, chose que la présidence de Schmidt devait justement éviter.
    Quant au rachat de Nokia par Microsoft, il n’a pas (plus) vraiment lieu d’être. Le rapport de force entre Microsoft et Samsung HTC & les autres constructeurs pro Android vient de se rééquilibrer. Microsoft et son WP7 vont devenir tout de suite plus attractifs pour les Samsung HTC & co qui ne feront pas l’erreur de ne miser que sur Android, sachant que désormais Google est en concurrence directe avec eux sur le hardware, quoiqu’ils en disent tous.
    Ce move de la part de Google était prévisible depuis le lancement d’Android. Le modèle Apple du hard + soft a prouvé sa pertinence depuis tellement d’années, c’en est même étonnant que Google n’ait pas bougé plus vite.

  3. Je ne sais pas si 12.5 milliards de dollars c’est trop cher payé pour Motorola Mobility étant donné qu’il est assez difficile d’évaluer la valeur des 17000 (ou 25000) brevets qu’ils détiennent. Je ne sais pas non plus si M. Larry Page fait sa crise de la quarantaine, mais en tout cas, avec Google+ et ce rachat, les choses ont l’air de s’accélérer chez Google.

    Samsung et HTC produisent déjà des smartphones Windows Phone 7. Ils n’ont pas attendu ce rachat pour se diversifier. Et puis, de toute façon, tant qu’Android reste open source et moins cher que Windows Phone, il garde un certain avantage.

    Google est encore jeune par rapport à Apple. On peut aussi s’étonner que ce dernier n’ait pas encore racheter un opérateur telecom.

    Combien de temps faudra-t-il attendre pour que mon smartphone remplace complètement ma box internet.

  4. @Michael : je ne suis pas d’accord avec ton analyse. La surrévaluation du prix est du à l’acquisition des brevets qui permettent à Google de protéger Android. Cette partie de l’acquisition est plutôt judicieuse (et favorablement accueilli par les marchés), les procès sur ceux-ci étant légions aux US.
    Je suis pour ma part plus dubitatif sur la partie hardware, qui ne correspond pas au business model de google (qui vise le marché de la pub sur les périphériques mobiles) et qui pourrait effectivement remettre en question les partenariats avec Samsung et HTC. Il faudra attendre quelques années pour mieux évaluer la stratégie de google sur ce point mais on voit dans tous les cas le marché des constructeurs de périphériques mobiles se resserrer.
    Google est en tout cas très offensif en 2011 et se réorganise profondément : avec G+, une refonte de la plupart de ses produits, l’arrêt des labos, Panda… et désormais un positionnement sur le hardware.

  5. @PolyMorphe : la valeur de ces brevets est probablement surévalué. Google paye seul 12,5 milliards de dollars là où Microsoft Apple et quelques autres se sont partagés une note de 4 milliards de dollars. Ce n’est à mon sens pas un « coup de maître » de la part de Google, malgré ce que l’on veut nous faire croire. L’acquisition est très judicieuse, évidemment, mais à ce prix-là, j’en doute. Ils auraient mieux fait de se battre pour les brevets de Nortel, d’accepter l’alliance avec Microsoft, ou autre.

    Effectivement WP7 était déjà présent sur les Samsung et co, mais c’était plus pour des tests qu’autre chose. Disons que les Samsung et co sont plus dévoués à Android (gratuit) qu’à développer WP7 et le faire gagner des PdM. Ce qui était le problème de Microsoft devient le problème des Samsung et co désormais.

    Google se réinvente tous les jours, donc une sortie sur le hardware n’est pas si surprenante que ça, à mon avis. Ce n’est pas vraiment plus étonnant que le jour où ils se sont lancés sur le marché des OS (mobile ou non), par exemple. L’avenir nous dira si ce rachat a renforcé Android, ou bien Google lui-même…

  6. Brevets et bourse mis à part, ça me fait un peu drôle en tant qu’ex-Motorolan de voir Google reprendre une bonne partie de cette société.

    Mais étant un uber-supporter de Google je m’en réjouis au final.

  7. Je ne partage pas l’avis qui semble s’imposer ici. Selon moi, Google a bien fait de racheter Motorola. Cette marque ne souffre d’aucune mauvaise image auprès des consommateurs, elle est dynamique et propose des produits souvent innovants ( alors que bon, dans le milieu, innover… ).

    C’est cher payé, on est d’accord, mais là, tout ces brevets arrivent directement chez tonton Google qui va surement pouvoir être rassuré par rapport à Android et proposer diverses améliorations.

    Façon, qui Google aurait pu acheter dans le monde du mobile ?!

  8. @Julien:Whao! Comme j’aimerais avoir fait Yale et être CEO et rédacteur en chef de Business Insider pour crier au monde entier que Google va droit dans le mur.

    Tant de « bullet-points » pour dire une seule chose: Motorola est gros et Google ne va pas réussir à le diriger.

    Peut-être qu’il faut absolument écrire environ 500 mots pour « être sur le coup ».

    Je n’ai pas fait une grande école de commerce et mon point de vue est largement plus optimiste que celui de M. Henry Blodget. Je n’ai moi aussi aucun argument factuel pour soutenir mon propos mais je ne sous-estime pas un génie comme M. Larry Page qui est à 40 ans à la tête d’une puissante organisation et qui semble bien entouré.

  9. @yvan : comme tu le dis, tu es optimiste. Le rédac’ chef de BI est plus factuel.
    Libre à chacun de choisir ensuite s’il est optimiste (un nouveau défi que Google va relever, une occasion de plus de prouver qu’ils sont les meilleurs) ou pessimiste (Google vient d’acheter une boite qui n’est pas profitable, avec 19 000 employés « à nourrir », ils n’arriveront pas à relever ce défi car par le passé personne n’a réellement réussi à digérer des boites aussi grosses sans pertes et fracas, et encore plus lorsque les domaines d’activités et d’expertise sont si différents).
    Chez BI, ils ont écrit un autre bon papier : Google is now Larry Page, Incorporated : http://www.businessinsider.com/google-is-now-larry-page-incorporated-2011-8 . Il y a à boire et à manger sur Business Insider…

  10. Pierre Choisir le

    Cela me semble bien réfléchit de la part de Google. Peut-être prévoyaient-ils déjà de racheter Motorola lors du rachat de Nortel. Dans ce cas, le rachat de Motorola s’inscrit dans une logique à bien plus long terme.
    S’ils ont payé si cher, c’est qu’ils ont du calculer des bénéfices bien plus important.
    Je vous parie que l’action Motorola prendra de la valeur dans très peu de temps car elle sera boostée par la croissance de Google.

  11. @Tayo : Motorola n’est pas rentable. En gros, Google a payé 12,5 milliards des brevets + 19 000 employés à nourrir. Ils ont aussi acheté un savoir-faire, c’est indéniable, mais ils pouvaient autant en profiter en n’achetant pas Motorola Mobility et en continuant de travailler main dans la main avec eux. Pour justifier l’achat d’une boite de hardware par une boite qui ne connait que le software, il faudrait qu’ils arrivent à rendre cette partie hard rentable, et qu’ils tirent une vraie force d’une intégration poussée du hardware et du software, à la Apple. Mais alors là, nous serions bien loin des belles paroles de Google comme quoi ce rachat est là pour renforcer Android et comme quoi les Samsung & co n’ont pas de souci à se faire. Acheter une boite de hard sans profiter d’une intégration poussée du soft et d’une optimisation maximum, ça n’a pas de sens. Ou alors c’est claquer 12,5 milliards pour des brevets. Pourquoi pas. C’est juste très cher payé, vu les enchères des brevets de Nortel, et ceux d’InterDigital qui vont avoir lieu (et qui ont perdu beaucoup de valeur, du coup).
    Je crois que Motoral a une bonne image aux US, mais en Europe ce n’est pas trop ça. Dans tous les cas, demain Motorola pourrait disparaitre, ils ne manqueraient malheureusement pas à grand monde, si ? J’ai l’impression (mais je peux totalement me tromper), que les marques fortes sous Android sont Samsung et HTC. J’ai toujours pensé que Google achèterait HTC… Motorola Mobility a « l’avantage » d’être américain (et d’avoir ces brevets).

  12. @Pierre Choisir : l’action Motorola Mobility a déjà pris pas mal de valeur, passant de $25 à près de $40 (vu le prix payé par Google). A mon avis, c’est déjà une belle progression et il n’y a pas de raison qu’à court ou moyen terme Google réussisse ce que Motorola Mobility n’arrive pas à faire depuis tant d’années, à savoir gagner de l’argent.
    L’action Google, elle, perd 3,1% en ce moment. Les marchés ne semblent, pour l’instant, pas si enthousiastes. C’est surtout le montant, qui est réellement effrayant, en fait. Le move est bon et « logique » (plus tôt aurait été mieux), mais le prix payé est effrayant.

  13. Pierre Choisir le

    @Michaël : les marchés redeviendront enthousiastes quand ils auront oublié ce prix exorbitant. Si le prix est très élevé, il me semble que Google était plus ou moins obligé de le payer pour acquérir ces brevets et se protéger. Si c’est bien un achat raisonné depuis longtemps, à mon avis Google nous prépare des surprises… On pourrait voir une bombe débarquer sous peu dans l’univers des smartphones…

  14. Impact Google Panda le

    On dirait que Google veuille marquer un grand coup et asseoir sa position sur le marché des Smartphones…
    Je me demande quel sera l’impact de cette décision et quels sont les réels plans du géant de la recherche pour faire fructifier cet investissement colossal…

  15. @Michael: Je ne connaissais pas Business Insider avant aujourd’hui. Le style agressif, oses-je dire très américain, me rébute un peu… Mais peut-être utilisent-ils volontairement la provocation. Leur cible semble être Larry Page. D’après eux, il n’aurait rien prouvé jusque là. Bon, je ne vais pas m’évertuer à défendre un gars que je ne connais même pas, mais depuis qu’il est CEO, il se passe pas mal de choses chez Google.

  16. C’est intéressant tout ça (sauf le coup de l’action qui descend, ça me semble très illogique, mais bon j’y connais vraiment que dalle en finance alors…).
    Je pense que c’est une excellente nouvelle, l’un dans l’autre.
    J’ai déjà un Motorola sous Android, et j’en suis très content.

  17. @Michael
    On reproche souvent à Android d’être loin de google occulté par les constructeurs. C’est vrai et cela pose de nombreux problèmes aux utilisateurs : produits pas finis, mise en avant des personnalisations des constructeurs voire des opérateurs et mise en retrait d’Android lui-même.
    La segmentation : c’est CHIANT !
    D’une part car lorsque ça ne fonctionne pas on ne sait à qui se plaindre.
    D’autre part parce que les mises à jour sont au bon vouloir de l’opérateur, du constructeur, du chier de la voisine, etc.
    Apple, c’est réglé comme du papier à musique : on sait ce qu’on a entre les mains, le téléphone est le même que celui du voisin et on sait que régulièrement il y a des mises à jour.
    Google a favorisé cette segmentation afin de prendre rapidement des parts de marché (multiplier les produits par autant de constructeurs ça va vite).
    Le premier pari est gagné.
    Et maintenant ?

    Difficile d’aller dire aux différents constructeurs : bon allez, on arrête, maintenant je fais comme Apple.
    Eût-il valu mieux que google achetât HTC ?
    Peut-être …
    En tous les cas, acquérir un constructeur était inévitable.

    db

  18. @Gourmet : je suis bien d’accord, mais là Google joue clairement sur les 2 tableaux, en faisant croire qu’ils ne rentrent pas en concurrence avec leurs partenaires. C’est ce qui est assez gênant.
    Ils ont multiplié les partenaires constructeurs pour prendre des PdM, et maintenant que c’est fait, ils choisissent un de ces partenaires et le prennent sur leurs épaules, laissant les autres leur tripoter les chevilles.
    Si Android a autant percé, c’est bien grâce à Samsung et co, donc je ne trouve pas ça fair de la part de Google. Ils adoptent la stratégie qui les arrange eux (qui peut les en blâmer cela dit ?), ça les sert eux, plus que l’écosystème Android, quoiqu’ils essaient de faire croire.
    Et ça ne me gêne que parce que Google et Android sont vus comme les sauveurs et les « gentils ». Apple ou Microsoft feraient ça, ça ne me choquerait pas, car ils ne disent pas toute la journée ‘nous on est gentil on est ouvert on est gratuit et on veut que votre bonheur », etc. . Avec Apple on sait à quelle sauce on est mangé, si j’ose dire.

  19. Au final, l’essentiel reste, au niveau du consommateur, le rapport qualité/prix des smartphones Android par rapport à la concurrence.

    Côté logiciel, Android continue à progresser et le rachat de Motorola n’y changera probablement rien.

    Côté matériel, le programme Nexus continue suivant les mêmes règles qu’auparavant, même si, parions-le, le Nexus de 2013 sera un Motorola, et Google y mettra ce qu’il faut pour promouvoir ses services (par exemple, le NFC du Nexus S nécessaire au service Google Wallet).

    Côté prix, l’avenir nous dira si cette acquisition annulera les royalties que la concurrence essaie de grapiller sur le système Android.

    Quoiqu’il en soit, moi je vois ce rachat d’un bon oeil. S’il favorise d’autre OS comme Windows Phone 7 ou WebOS, j’ai envie de dire « tant mieux ». Je préfère la compétition dynamique à l’innovation ralentie par les brevets.

  20. Pierre Choisir le

    C’est le l’histoire d’un petit poisson qui mange une mouche, il est lui-même mangé par un oiseau qui sera lui-même mangé par un renard, qui sera tué par un chasseur pour faire une belle fourrure à sa femme !
    C’est un peu ça aujourd’hui l’industrie des technologies… Mais qui sera la femme du chasseur ?

  21. Pingback: Guerre des brevets : qui poursuit qui ? Une infographie

  22. Pingback: Guerre des brevets : qui poursuit qui ? Une infographie | Hightechlive.tk

  23. Pingback: Google rachète Zagat

  24. Pingback: Une tablette "officielle" Google Nexus dans six mois ?

  25. Pingback: Actualités du monde ! - Une tablette « officielle » Google Nexus dans six mois ?

  26. Pingback: Android : 700 000 activations par jour ! | Pierre André Fontaine developpement d'affaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.