Google revoit l’architecture d’Android afin de limiter la fragmentation

Avec Android O, Google veut rendre les mises à jour plus rapides.

Android

Malgré toutes ses qualités, Android a un gros problème qu’on ne trouvera jamais chez iOS : la fragmentation.

Comme l’OS de Google a été conçu pour être utilisé par de très nombreux constructeurs, qui n’utilisent pas les mêmes composants et qui ont le droit de modifier certaines couches du logiciel, le déploiement d’une mise à jour ou bien d’une nouvelle version est parfois très compliquée.

Dans un récent billet de blog, Google rappelle le déroulement de cette procédure.

Android

Lorsque la firme sort une nouvelle version avec un nouveau nom de dessert, le code passe d’abord par les sociétés comme Qualcomm ou Mediatek, qui fournissent les composants principaux des smartphones.

Celles-ci doivent d’abord modifier ce code afin de s’assurer que tout fonctionne correctement sur ces composants. Et ce n’est qu’après que celui-ci va chez les constructeurs, puis chez les opérateurs.

A cause de cela, par exemple, Android Nougat, qui est sorti vers la fin de l’année dernière, n’est encore présent que sur 7 % de la totalité des appareils sous Android.

Une nouvelle architecture pour accélérer les mises à jour

Avec Android O, Google compte cependant accélérer cette procédure, ce qui devrait conduire à une réduction de la fragmentation du système d’exploitation.

Dans son billet, la firme explique qu’elle est en train de « ré-architecturer Android pour rendre plus facile, plus rapide et moins couteux pour les fabricants de mettre à jour les appareils sur une nouvelle version ».

En substance, Google essaie de séparer ce qu’il appelle « implémentation du fournisseur », une partie du code qui doit majoritairement être écrite par les sociétés qui fournissent les SoC, du reste du Framework.

Grâce à cela, il devrait pouvoir permettre aux constructeurs comme Samsung de travailler sur des mises à jour au niveau du Framework, sans attendre les sociétés qui fournissent les composants.

Baptisé Project Treble, cette nouvelle architecture sera disponible à partir d’Android O et est même déjà testée sur la preview de cette nouvelle version d’Android.

A lire aussi :


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. j’y crois pas presse-citron est passé sou Disqus !!! 🙂

    Bon tout ça c’est bien beau mais mais surtout la volonté des constructeurs de propager ces mises à jour (surtout sur les modèles de plus d’un an) et celle des opérateurs de le faire aussi et « faciliter » la chose n’aidera pas vraiment je pense…l’avenir dira si j’ai raison ou pas.

  2. Microsoft y arrive depuis des années Mon PC actuel installé sous windows XP, est passé sur windows 7 puis windows 10 sans problème. Si Android est fragmenté, c’est entièrement la faute à google qui fait en sorte, même sur ses propres smartphones Nexus (ou autre), de ne pas assurer le suivi a plus de 18 mois. De coup les autres fabricants font pareil. A quoi bon monter en version puisque cela oblige les utilisateurs à changer de smartphone pour bénéficier de certaines nouveautés. Google devrait modulariser son OS. Une partie que les fabricants peuvent modifier et une partie que Google peut modifier à sa guise et envoyer aux utilisateurs sans l’avis des fabricants.

      • 4 Go seulement. Impossible d’en rajouter hélas, mais ca marche bien quand même . J’ai juste changé la carte graphique et la carte réseau qui ont cramé suite à un orage en 2015. 1 disque dur 1To. Windows 10 pro 64 bits gratuit installé via MAJ d’un windows 7 non officiel.

Répondre