Connect with us

Actualités

Google travaillerait également sur une application destinée à la Chine

La firme américaine souhaiterait également faire son retour en République populaire de Chine avec une application.

Il y a

le

Chine application

Le 1er août, plusieurs médias américains révélaient que Google préparait un moteur de recherche adapté à la censure en vigueur dans le pays. Si peu d’employés semblent être informés du projet, celui-ci pourrait être déployé en Chine dans moins d’un an, dans le cas où les autorités venaient à donner leur approbation. Néanmoins, il semblerait que ce moteur de recherche ne constitue pas le seul projet qui lie la Chine à Google à ce jour. En effet, The Information révèle que l’entreprise américaine planche sur une application qui se conformera de près aux lois très strictes du pays.

Une application basée sur l’intelligence artificielle

Selon les informations du média américain, cela fait désormais un an que Google travaille sur l’application, si bien qu’il aurait aussi rencontré les régulateurs afin de discuter du projet. Concernant la plateforme, elle consisterait en une réplique de Toutiao, une app qui utilise l’intelligence artificielle pour générer un flux de contenu et d’actualités aux utilisateurs. En novembre 2017, celle-ci rassemblait 120 millions d’utilisateurs quotidiens. Bien sûr, l’application de Google se plierait aux règles de censure en vigueur dans le pays, tout comme son potentiel moteur de recherche.

> Lire aussi :  Fabriquées en Chine, les clés de sécurité de Google interrogent

Propriété de l’entreprise technologique chinoise ByteDance, Toutiao et d’autres applications du même type ont récemment eu plusieurs problèmes avec le gouvernement chinois. En effet, les plateformes concernées n’auraient pas réussi à contrôler adéquatement le contenu partagé sur les apps, si bien que certaines ont été suspendues par les autorités.

Google ne s’est pas exprimé sur le sujet, mais renvoie tout de même à la déclaration d’hier : « Nous fournissons un certain nombre d’applications mobiles en Chine, comme Google Translate et Files Go, nous aidons les développeurs chinois et nous avons fait des investissements importants dans des entreprises chinoises comme JD.com. Mais nous ne commentons pas les spéculations sur les plans d’avenir ».

Si les deux projets en cours venaient à être officialisés, nul doute que le retour de Google en Chine serait fracassant.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests