Google va pénaliser les interstitiels et les affreux pop-up

Les éditeurs de sites web ont jusqu’au 10 janvier 2017 pour enlever leurs pop-up et leurs interstitiels.

Comme plus de la moitié des recherches Google se font sur mobile, la firme de Mountain View se doit de s’assurer que les sites qu’il affiche en première page de son moteur de recherche sont optimisés pour les petits écrans ainsi que les conditions des réseaux mobiles.

Ainsi, après avoir lancé le label mobile-friendly (qui garantit qu’un site s’affiche correctement sur les écrans de smartphone), elle en a fait un critère de référencement sur la version pour smartphone de son moteur de recherche. Et assez récemment, elle a même lancé AMP, un format de page web qui, grâce à quelques contraintes, se charge plus rapidement que les pages web mobile normales.

Aujourd’hui, par ailleurs, Google annonce qu’à compter du 10 janvier 2017, il va pénaliser les interstitiels ainsi que les pop-up intrusifs qui gênent la navigation, sur son moteur de recherche.

Interstitiel

Il faut savoir qu’en novembre 2015, le moteur de recherche s’est déjà attaqué aux interstitiels. Mais à l’époque, cette mesure ne concernait que ceux que les éditeurs de sites utilisent pour faire la promotion de leurs applications mobiles.

Google explique que les nouvelles mesures vont s’attaquer aux sites qui cachent le contenu lors de la transition avec son moteur de recherche. Il ne faudra donc plus utiliser :

  • Des pop-up qui cachent le contenu principal, que ce soit juste après l’arrivée de l’utilisateur sur la page ou quelques secondes après
  • Les interstitiels que l’utilisateur doit fermer afin d’accéder au contenu

Dans certains cas, néanmoins, ces techniques ne seront pas pénalisées, si leurs usages sont justifiés. Par exemple, Google explique qu’il ne pénalisera pas les interstitiels qui informent l’utilisateur sur l’usage des cookies ou encore ceux qui sont utilisés pour vérifier l’âge. Les paywall ainsi que les boites de dialogue pour se connecter à un compte (si le contenu n’est pas publiquement indexé) ne seront pas, non plus, pénalisés, ainsi que les bannières qui occupent une part raisonnable de la surface de l’écran.

Interstitiel

Plus de « mobile-friendly » sur les résultats de recherche

Google a aussi décidé d’effacer l’inscription « mobile-friendly » ou « site mobile » sur ses résultats de recherche. Mais bien que le label ne soit plus visible, il restera un signal pour le référencement. Les créateurs de sites devront donc toujours faire valider leurs pages s’ils veulent être bien référencés. La firme justifie cela par le fait que 85 % des sites qui apparaissent sur ses résultats de recherche mobile respectent désormais ce standard.


Nos dernières vidéos

9 commentaires

    • Eric

      Cette pop-up ne s’affiche qu’une fois lors d’une première visite du site et seulement pour les non-inscrits à la newsletter, ce qui en limite quand même très sérieusement l’apparition et l’intrusivité. Ce n’est pas de la pub, ce n’est pas un interstitiel, et elle fait partie des pop-ups considérées comme légitimes par Google.

  1. Joli comme article. Surtout sur une page ou un gros pop up proposant d’adhérer a la newsletter apparaît au bout de quelques secondes, masquant le contenu de l’article… #jdcjdr…

  2. Perso, je rêve qu’on arrête avec les sites qui vous renvoient OBLIGATOIREMENT vers le Play Store pour télécharger leurs applis dont on se fout royal ! 😀

  3. Google nettoyeur du net où va-t-on ? La prochaine étape sera peut-être de ne référencer uniquement que les sites monétisés par Adsense ? Quand on voit que Google propose un pavé de recherche sur le premier site sortant sur ses pages de résultats afin de garder les internautes sur ses pages et ses propres pub, on perçoit le danger de l’omnipotence de Google…

    C’est bien de vouloir nettoyer le net, mais est ce le rôle de l’acteur principal qui a déjà le droit de vie ou de mort sur les sites du net ?

    • Emmanuel Ghesquier
      Emmanuel Ghesquier on

      Exactement, je vous rejoint sur ce point, d’autant qu’on pourrait dire à Google d’en faire de même sur YouTube par exemple, car un pop-up sur un site, il suffit de cliquer, cela ne prend qu’une demi seconde au lecteur, en revanche une pub ou il faut attendre 9 secondes pour la virer… c’est plus qu’intrusif… et là, Google s’en fou un peu du confort des utilisateurs !

      Et bizarrement, là y a moins de râleurs aussi contre les pubs… car perso je n’ai jamais vu un seul internaute poster des commentaires après les vidéos, en se plaignant de la pub qu’ils avaient dû subir… Là aussi il y a deux sons de cloche à priori

    • Cela concerne les sites mobiles Pierrot.

      Si vous avez cependant configuré un pop up qui s’affiche dès que l’on accède à votre site sur Desktop, vérifiez la visibilité des contenus de celui-ci sur mobile.

      Si votre pop up cache vos contenus, il faut alors le supprimer (j’ai fait l’expérience d’un pop up tellement gênant sur mobile qu’on ne pouvait accéder à la croix pour le désactiver!).

      Les exemples de l’article qui sont très explicites.

Répondre