Google va pénaliser les sites malveillants récidivistes

La firme de Mountain View fait preuve de plus de fermeté vis-à-vis des sites qui injectent des malware.

les-sites-malveillants-signales-par-google

Depuis 2005, Google protège les internautes des menaces provenant des sites web qu’ils consultent, via une fonctionnalité appelée Safe Browsing. En substance, lorsqu’un site web peut être dangereux pour l’internaute (comme ceux qui injectent des malware ou qui installent des logiciels à l’insu de celui-ci) Google affiche un avertissement et empêche même l’accès au site.

Ce dispositif a cependant ses limites

En effet, des webmasters ont trouvé une astuce pour contourner les règles de Google. Lorsque leurs sites sont identifiés comme malveillants par Safe Browsing, ils se conforment aux règles de la firme de Mountain View et demandent une vérification. Une fois que l’avertissement de Google est levée, ils réactivent les fonctionnalités malveillantes, jusqu’à ce qu’elles soient de nouveau détectées.

Afin d’éviter ces abus, Google va cependant maintenant pénaliser cette pratique. « A partir d’aujourd’hui, Safe Browsing va classer ces sites comme des ‘récidivistes’ », lit-on dans un billet de blog. Si un site malveillant récidiviste est détecté par Google, la firme va bloquer l’accès à celui-ci pendant 30 jours, même s’il se conforme de nouveau aux règles de sécurité. Cependant, Google indique aussi que les sites web qui ont été piraté ne seront pas affectés par cette mise à jour de la fonctionnalité Safe Browsing.


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
La nouvelle boutique Orange Opéra : un immense « smart store » qui soigne l’expérience client

Orange a vu les choses en grand pour sa nouvelle boutique à Paris.

Fermer