[rédacteur invité] Mes premières impressions sur Google Wave

Cet article a été rédigé et proposé par Stéphane Gillet[1] Google Wave est la nouvelle plateforme de communication développée par Google. Avec ce billet je vais essayer de vous montrer ce qu’est Google Wave, avec la façon dont je perçois les choses et en essayant d’être le plus concret possible. Google Wave, pour qui ?

Cet article a été rédigé et proposé par Stéphane Gillet[1]

Google Wave est la nouvelle plateforme de communication développée par Google. Avec ce billet je vais essayer de vous montrer ce qu’est Google Wave, avec la façon dont je perçois les choses et en essayant d’être le plus concret possible.

gwave

Google Wave, pour qui ? Pourquoi ?

Ce nouvel outil made in Google est en version Bêta aujourd’hui et dispose déjà d’un nombre intéressant de possibilités. Avec Google Wave, les ambitions de Google sont claires : offrir un nouveau mode de communication révolutionnaire et différent de tout ce qui existe aujourd’hui.

Simple utilisateur, petite, grande ou moyenne entreprise, à terme Google Wave devrait séduire un large public grâce à ses principes de bases : communication, centralisation et collaboration.

Aujourd’hui pour accéder à Google Wave, il est nécessaire d’avoir un compte Google et d’obtenir une invitation. C’est exactement le même principe qu’avec Gmail il y a quelques temps.

Le nom Wave, ou vague en français, n’est pas anodin puisque chaque interaction avec l’outil se fait à l’aide d’une Wave.

Découverte de l’outil

Au premier abord, Google Wave propose une interface sobre à la sauce Google. En haut à gauche on retrouve des menus presque identiques à ceux de Gmail (Inbox, Trash, …), juste en dessous une liste de contacts, puis au centre de l’écran une liste de Wave (J’hésite toujours à mettre un S à ce nouveau mot franglisé).

Google_Wave_1

Ce mode d’affichage est celui par défaut. Il est possible de masquer/afficher les différents éléments de la page pour personnaliser l’outil au maximum. Chaque élément est comme une fenêtre de votre système d’exploitation, qu’il est possible de réduire, maximiser ou fermer.

Les menus situés en haut à gauche sont également personnalisables. Les contacts affichés par défaut sont vos contacts Gmail, qui disposent déjà d’une invitation Google Wave.

Bon, et maintenant je fais quoi ?

Vous avez reçu une invitation, c’est génial car c’est le buzz du moment. Mais une fois que l’outil est ouvert, on ne sait pas trop où cliquer, on ne sait pas non plus quoi faire. Finalement au départ, ce n’est pas si génial que ça.

Mais en cliquant un peu plus et en se penchant sur ces fameuses vagues, on se rend compte que beaucoup de choses sont possibles. Au démarrage d’ailleurs il y a déjà 4 ou 5 Wave de disponibles, qui sont des tutoriels évolutifs sur l’outil et qui permettent de démarrer du bon pied.

Google_Wave_2

Quelques vidéos expliquent que Google Wave est un outil collaboratif, qui permet de partager de l’information, des documents ou encore des cartes Google Maps, entre un ou plusieurs utilisateurs.

Il est également possible de compléter un profil utilisateur spécifique à Google Wave, par l’intermédiaire d’une Wave bien entendu.

Si vous n’avez pas de contacts au départ, ce n’est pas grave, les Wave publiques fonctionnent bien et d’autres personnes dans votre cas seront contentes d’utiliser l’outil pour simplement discuter.

En vous baladant sur ces Wave publiques, il est possible d’ajouter des contacts à votre liste. Chaque Wave dispose en effet d’une liste de participants.
Au pire des cas il y a aussi ce que l’on appelle les robots, qui sont des logiciels qui répondent automatiquement, un peu comme MSN le propose déjà aujourd’hui. Ces robots sont disponibles grâce au système d’extension proposé par Google Wave.

Les extensions

Le système d’extensions fournit est une des fonctionnalités majeures de l’outil. Avec les extensions il est possible d’ajouter des Wave pour afficher un flux RSS, pour Twitter ou encore pour utiliser Windows Live Messenger. Google Wave étant encore en bêta, certaines d’entres elles ne sont pas forcément stables.
Chaque extension possède une adresse, qu’il suffit d’ajouter à votre liste de contact pour avoir une nouvelle fonctionnalité à disposition dans une Wave.

Par exemple, pour utiliser Twitter il est nécessaire d’ajouter tweety-wave@appspot.com à vos contacts, puis de créer une nouvelle Wave avec cette adresse. Après une simple authentification, il est possible de tweeter, ainsi que de voir les tweets de vos amis.

Quelques exemples d’extensions :
–    Rendre une Wave public : public@a.gwave.com
–    Utiliser des flux RSS : rssybot@appspot.com
–    Robot Wikipédia : wave-pedia@appspot.com
–    Utiliser Windows Live Messenger : wavelivemessenger@appspot.com
–    …

Une liste d’extensions est déjà disponible ici  : http://sites.google.com/site/gwaveextensions/extensions-list, ainsi qu’un compte Twitter : http://twitter.com/GWaveExtensions pour suivre l’évolution de cette liste.

Google_Wave_3

Les développeurs trouveront également leur bonheur puisque Google Wave est censé être Open Source. Il est déjà possible de mettre en place ses propres extensions et ainsi étendre les possibilités de l’outil à l’infini (ou presque) selon ses besoins. Une API de développement est disponible ici : http://code.google.com/apis/wave/.
Un App Store est même prévu pour accueillir les extensions de Google Wave, avec une stratégie qui devrait être bénéfique pour Google, ainsi que pour les développeurs.

Google_Wave_4

Le futur ?

Il est peut-être encore un peu tôt pour apprécier Google Wave, mais Google promet un outil révolutionnaire, qui devrait prendre une autre dimension après une disponibilité mondiale.
Dans un premier temps, Google Wave ne représente pas forcément une grande utilité pour tout le monde. Le système d’invitation proposé limite les accès utilisateurs, et empêche peut-être les groupes, entreprises ou associations de profiter pleinement de l’outil.
Le temps d’adaptation nécessaire pour apprivoiser l’outil rebute certainement beaucoup d’utilisateurs, qui ne voient pas l’intérêt d’un tel outil.
Aucune date de sortie définitive n’est malheureusement prévue pour l’instant, Google évoque pour l’instant la fin d’année 2010 pour cela.

Aujourd’hui il y a Twitter, Facebook ou encore FriendFeed, demain il y aura Google Wave…

Note d’Eric : une quantité impressionnante d’articles et de guides sur Google Wave a déjà été publiée depuis que Google a lancé ce projet. Voici une sélection de guides qui complètera votre connaissance de Google Wave :

  • le blog Wave en français : http://www.wave-france.fr/
  • http://mashable.com/2009/05/28/google-wave-guide/
  • http://www.blog.yoocom.fr/google-wave-guide-utilisation-explication-aide/
  • http://completewaveguide.com/ (le guide payant de Gina Trapani)

[1] Passionné d’informatique et de sport, Stéphane est un jeune lyonnais de 24 ans qui édite le blog high-tech Stephanegillet.com ainsi que Memosport, un blog sur l’histoire du sport.


Nos dernières vidéos

47 commentaires

  1. Merci pour cet article apportant quelques lumières à ceux qui n’ont pas eu encore la chance de tester l’outil.
    (une petite remarque cependant : quelques captures d’écran seraient les bienvenues pour illustrer tout ça)

  2. Article très intéressant.
    Ca permet d’y voir un peu plus clair dans cet océan de nouveautés 😉

    @damien : je veux bien t’inviter si tu me donne ton adresse email.

  3. Rien compris. L’article est très simple au début, et tout à coup on nous embrouille dans des histoires d’extensions. Le style est pauvre, la rédaction sans originalité, le tout ennuyeux.

    ERIC, REVIENS !

  4. Moi j’ai vraiment encore trop peu de contacts pour pleinement apprécier le service et je fais encore partie des sceptiques même si je sens bien le potentiel de la chose, qui est énorme. Je trouve simplement que, au contraire de la plupart des applications google, dont je suis un fervent utilisateur, ce n’est vraiment, pour le moment, pas intuitif. par exemple, je n’ai jamais compris comment on accède aux waves publiques…

  5. Bonjour,

    Pour compléter cet article:
    http://www.waveprotocol.org

    « The Google Wave Federation Protocol is evolving as an open source project, and as the community and technology grows, here are the guiding principles:

    1-Wave is an open network: anyone should be able to become a wave provider and interoperate with the public network
    2-Wave is a distributed network model: traffic is routed peer-to-peer, not through a central server
    3-Make rapid progress, together: a shared commitment to contribute to the evolution and timely deployment of protocol improvements
    4-Community contributions are fundamental: everyone is invited to participate in the public development process
    5-Decisions are made in public: all protocol specification discussions are recorded in a public archive »

    On l’oublie un peu, mais Google Wave est bati sur Google Web Toolkit(interface), HTML 5 et GAE (les robots/extensions).

    Pour les intéressés, il y a une conférence (gratuite) le 11 Decembre, soit le vendredi après Leweb, sur justement Google wave (gwt+gae), android et les standards du web: http://www.g-e-t.fr

  6. Bon article cependant, je pense que tu fais un amalgame entre les BOT et les extension !

    Je pardonne car Wave est encore « flou ».

    Justement en parlant des extension, je trouve dommage de pas pouvoir les ajouter a notre panneaux, car a chaque nouvelle wave il faut rechercher l’addresse pour l’ajouter …

    Aussi pour voir les wave public il faut taper with:public 😉

  7. he bien, pour être un moyen de communication revolutionaire, ça l’est :
    je n’est pas compris à l’utilité de la chose.

    J’ai juste retenu la fin : « Aujourd’hui il y a Twitter, Facebook ou encore FriendFeed, demain il y aura Google Wave… »
    Donc je vais attendre au chaud tranquillement, moi 😉

    Et puis de dire le mot « wave » a toute les sauces, j’ai le mal de mer (wave> vague> mer…. ok je sort)

  8. Pingback: Google Wave ? Traduction please ! | eweeb

  9. Certaines entreprises (la mienne en fait partie) ont pu demander à google d’avoir un compte wave pour chaque employé.

    Bien sur, il faut que la société soit déjà abonnée au service google api et connaisse les bonnes personnes chez google pour avoir un accès en avant première mais du coup nous testons actuellement le service dans un cadre de travail et c’est très encourageant.

    Nous sommes par exemple en train de développer un gadget pour faire nos demandes de congés par google wave. Nous utilisons également wave pour le travail collaboratif de rédaction de document (avec des rédacteurs sur des sites distants) et pour ouvrir des thread de questions (c’est plus efficace qu’un forum)

    Tout ca pour dire que google a bien prévu d’utiliser wave pour promouvoir son service de mail d’entreprise et que ca casse la baraque…

  10. Google Wave est un sujet délicat aujourd’hui.

    Vos remarques et commentaires ne peuvent qu’améliorer cet article, qui ne demande que cela !

    @lemulot : pour obtenir un bot, il faut bien ajouter une extension non ?

  11. Pour ceux qui ne voient pas l’utilité de wave.
    Une wave est un espace commun entre vous et d’autres entités humaines ou logicielles.

    Cet espace est dynamique, persistant et historisé. Même s’il a l’allure d’un mail ou d’un chat c’est en réalité bcp plus poussé.

    Voici un petit exemple de ce que pourrait être l’avenir :
    Vous recevez une wave de promotion sur un site de vente en ligne. Cette wave vous dit que vous avez droit à un bon cadeau de 20€. Vous allez sur le site, vous achetez un produit à 2€. Vous revenez sur votre wave, celle ci a été mise à jour et vous dit que vous avez un bon cadeau de 18€ et que vous avez acheté tel produit.

    Avec un email, vous auriez du recevoir plusieurs emails . Avec un chat, aucun intérêt il n’y a pas d’échange possible avec un robot qui vous envoi une promo. Avec twitter… c’est pas fait pour ca… avec facebook… à la rigueur à travers une application.

    Ou encore, plutôt que de recevoir des tas de newsletter ou de promotions, vous n’aurez plus qu’une seule wave entre vous et un site que vous suivez et cette wave se mettra à jour lorsque des nouveautés seront disponibles. Pour vous désabonner… supprimez la wave. tout simplement.

  12. Hello, merci pour cet article : en effet c’est le buzz du moment et tout le monde cherche 1 invitation …. (moi aussi ! )…
    Je suis impatient de pouvoir tester ….

    Bonne continuation.

  13. Pingback: Mes premières impressions sur Google Wave | Sur la route du Webmarketing

  14. J’ai eu une invitation depuis quelques semaines et c’est pas mal intéressant. D’énormes possibilités mais on ne peut pas vraiment en mesurer l’étendue vu le nombre restreint d’utilisateurs (comme le résume l’image de Roussillon).
    Le plus gros problème pour l’instant est la lenteur de Google Wave… Dès que l’on a une wave trop remplie en gadgets/bots ou même texte, ça ralenti considérablement la vitesse de navigation (genre freezes).
    Un de mes contact s’est amusé à faire un player Spotify par exemple:
    http://img513.imageshack.us/im.....potify.png
    Tous les utilisateurs de la Wave ayant Spotify ont les chansons du player de la Wave lancées chez eux.

    Bien démarrer avec Google Wave (v2) pour ceux qui sont perdus:
    https://wave.google.com/wave/#restored:wave:googlewave.com!w%252BcOBDLY3eA

    @lemulot: si, si il est bien possible d’en ajouter à notre panneau:
    Il faut chercher la Wave « Extensions Gallery » et installer « Extension Installer ».
    On peut alors dérouler le bouton « New Wave » et voir apparaître « New Extension Installer »

    Après y’a plus qu’à cliquer sur « New Extension Installer » et copier l’url de l’install manifest (Installer XML) que l’on obtient sur la gallerie officielle (ou sur le lien de l’article) http://wave-samples-gallery.appspot.com/ pour installer définitivement un gadget.

    Oui, je suis d’accord, c’est pas clair du tout et plutôt compliqué (et encore plus pour ceux qui ne sont pas sur Wave). Ca doit être plus simple en images:
    http://code.google.com/intl/fr.....index.html

    rxdazn@googlewave.com si jamais quelqu’un veut.

    Je n’ai plus d’invitations par contre. Il faut savoir, pour ceux qui en attendent, que le temps de réception est vraiment aléatoire mais pas rapide du tout par contre (1 à 4 jours environ).

  15. Bon je dois dire que j’étais super impatient de tester Wave, mais pour l’instant je suis un peu déçu. Comme certains l’ont exprimé, le potentiel est énorme, mais lorsqu’on est seul face à wave … ben il n’y a pas grand chose à en tirer. Par ailleurs il faut bien noter que c’est une vraie beta, tout n’est pas fonctionnel et la prise en main n’est pas si facile. Bref dans un cadre collaboratif, je pense que c’est top, mais y aura t-il une vraie communauté sur Wave … wait & see, en tout cas une fois encore chapeau Google. Maintenant j’attends d’en savoir plus sur Google OS qui doit être présenté aujourd’hui 🙂

  16. Bonjour,

    Sujet intéressant. Je cherche également à obtenir une invitation depuis pas mal de temps mais sans succès.

    Alors au cas ou, si quelqu’un veut bien bien m’en faire passer une, je suis preneur.

    Merci

  17. Merci pour cet article et surtout, le fait de proposer d’autres liens sur le même sujet car l’aspect usine à gaz de Wave au prie abord est un peu déroutant 🙂

    Ah, oui, fatalement je serais ravis aussi d’avoir une invitation, j’en cherche une depuis un moment !

  18. Galactic.Surfeur on

    heu pour ceux qui disent que GW n’est pas utilisable quand on ne connait personne, c’est totalement faux !
    En un rien de temps, j’ai des 10e de contacts. Comment ? tout simplement en faisant des recherches de Waves public sur des sujets qui m’intéresse, puis en lachant des réponses à la suite des autres commentaires. Par la suite, si je veux avoir ces personnes dans mes contacts, je les ajoute. Ou est le problème ? c’est comme si vous étiez sur un forum, vous ne connaissez personne et pourtant vous leur parlez quand même.
    Faut y passer un peu de temps effectivement et pas ouvrir son compte et se dire : ouais ok. c’est lent et je connais personne alors je trouve ça bof.
    Pour rappel : c’est une beta sur invit’ alors soyez un peu indulgent au lieu de toujours critiquer et soyez chanceux de pouvoir vous en servir dès maintenant.

    A bon entendeur.

  19. Pingback: Google Wave Invitations » In Mulot Veritas

  20. Bonjour et merci à Eric pour le lien vers notre site.

    Disons le clairement, dès la 1ère utilisation Wave surprend… surtout négativement. Obscur, complexe, peu intuitif… beaucoup sont déroutés, parfois au point d’abandonner dès la 1ère expérience.

    Toutefois, une fois qu’on s’habitue à son ergonomie, à ses lourdeurs (ajout de bot, d’extensions…) on découvre un outil certes perfectible mais très puissant, très efficace, notamment pour le travail collaboratif.

    Je ne suis surement pas le plus objectif mais j’avoue avoir été glacé lors des premiers jours avec Wave. Après quelques efforts, je l’utilise dorénavant quotidiennement.

  21. Pingback: Ou se procurer des invitations Google Wave ? « Passion Technologeek

  22. Pingback: Revue de presse économie numérique : semaine 47 | Développez votre Economie Numérique

  23. Pingback: Revue de presse économie numérique – semaine 47 | Blog du Forum net-day

  24. c bien beau tout ça, mais moi qui n’entrave pas le rosbif ça fait con
    dès la parution de la traduction en Français on peut voir
    papy

  25. Pingback: Google Wave : ressources et invitations « Atlantic Management : le blog des nouveaux usages

  26. Pingback: 6 invitations pour Google Wave ! | Blog de Benjamin

  27. Pingback: Encore 8 invitations pour Google Wave ! | Blog de Benjamin

  28. Pingback: Google fait des vagues. | blog 2.0 | ExternautE

  29. Pingback: Google Wave: extensions, addons et gadgets » In Mulot Veritas

  30. Tu te posait la question si on peut écrire « Waves », mais oui, c’est possible, les anglophones aussi utilisent les « s » pour le pluriel 🙂

Répondre