Connect with us

Smartphones

Huawei a été la cible d’une opération du FBI durant le CES

Le constructeur chinois Huawei est actuellement visé par des accusations de vol de technologies suite à une opération d’infiltration menée par le FBI lors de la dernière édition du CES.

Il y a

le

Test Mate 20 Pro Huawei

Décidément, Huawei n’en finit pas avec les accusations venues des États-Unis, si bien qu’il est désormais accusé de vol de technologies. Pour porter son accusation, le FBI a mené une enquête au coeur du CES, le salon annuel qui se tient à Las Vegas.

Huawei a-t-il volé la technologie de Akhan Semiconductor ?

Comme l’indique l’agence Bloomberg, le dernier chef d’accusation adressé à Huawei date d’une affaire qui a commencé en 2017. Cette année-là, l’entrepirse souhaite collaborer avec Akhan Semiconductor Inc, une startup qui travaille à la conception d’une protection de verre très résistante dédiée aux smartphones. Pour établir sa résistance, le produit de la startup américaine utilise le diamant, un produit géré par la Réglementation américaine sur le trafic d’armes au niveau international (ITAR).

Huawei demande donc un échantillon du produit pour voir s’il souhaite collaborer avec la jeune pousse Akhan Semiconductor Inc et renvoie finalement celui-ci durant l’été 2018, en très mauvais état. La startup pense alors que le constructeur chinois a tenté de voler sa technologie de protection et contacte le FBI pour qu’il mène l’enquête en parallèle des soupçons que la firme soulève déjà auprès des autorités.

Les meilleurs smartphones Huawei
Huawei P20 Pro
Huawei Mate 20
Huawei Mate 20 Pro
Huawei P Smart+

C’est ainsi que le patron de la startup Adam Khan se retrouve au CES à organiser une rencontre avec l’un des cadres de Huawei, le tout en portant un micro. Malgré tout, la firme chinoise a nié les accusations de la startup lors de l’échange entre les deux protagonistes. Le cadre du groupe indique aussi qu’il ne sait pas pourquoi l’échantillon envoyé au laboratoire américain de Huawei était aussi dégradé.

Bloomberg rapporte qu’une autre discussion au téléphone entre Huawei et Adam Khan à la date du 10 décembre aurait aussi été enregistrée par le FBI.

Pour l’instant, il est difficile de déterminer si le FBI va prendre la décision de continuer son enquête pour définir s’il y a eu vol de technologie de la part de Huawei ou non. Cette décision sera sans impact pour les chefs d’accusation déposés contre le groupe il y a quelques jours.

Source

Huawei sera-t-il exclu du réseau 5G de l’Union européenne ?

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests