I am the king of the world

Mon yacht. Enfin, on devait être un bon millier dessus quand même (eh oui, je connais du monde 😉 Bon à part ça, ce petit périple m’inspire quelques constats amusés. D’abord, durant la traversée Nice Bastia (5 heures), il y a une section pendant laquelle on perd le signal réseau GSM : l’horreur (ça commence

yachtMon yacht.
Enfin, on devait être un bon millier dessus quand même (eh oui, je connais du monde 😉
Bon à part ça, ce petit périple m’inspire quelques constats amusés.
D’abord, durant la traversée Nice Bastia (5 heures), il y a une section pendant laquelle on perd le signal réseau GSM : l’horreur (ça commence à sentir le Titanic). Environ deux heures coupés du monde, à tester frénétiquement son mobile à la recherche du signal perdu. Et bien sûr : vous savez la première chose que font tous les passagers dès que les côtes de la Corse se dessinent à l’horizon (et encore plus à l’arrivée dans le micro-port de Bastia) ? Ben voui : ils redémarrent anxieusement leur téléphone pour constater soulagés, une lueur d’espoir dans les yeux, que oui, il y a un réseau en Corse et que nous sommes finalement en terre civilisée.
J’ai l’air de me moquer comme ça, mais j’ai fait comme tout le monde (et même encore un peu plus souvent, car j’ai un blog à tenir moi, vous imaginez que je sois sans réseau pendant 15 jours ?).
Et là, la question, inévitable : mais comment faisions-nous avant ?


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies