Suivez-nous

Smartphones

IDC prévoit une chute de 9,5 % des expéditions de smartphones en 2020

D’après un nouveau rapport d’IDC, les niveaux de 2019 ne seront atteints qu’en 2023.

Il y a

  

le

 

Par

© Presse-citron

Cela fait des mois qu’on évoque régulièrement une baisse des ventes de smartphones dans le monde. Et aujourd’hui, on a une meilleure idée de l’impact que le COVID-19 aura sur les ventes en 2020. En effet, la société IDC a récemment sorti des prévisions indiquant que les expéditions de 2020 seront inférieures à celles de 2019 de 9,5 %.

Le total de ces expéditions sera de 1,2 milliard d’unités. La firme indique également que les ventes au second trimestre 2020 ont été meilleures que prévu. Mais malgré cela, la baisse a quand même été de 17 %. Et malheureusement, il faudra attendre longtemps avant que le volume des expéditions ne retourne au niveau de l’ère pré-COVID.

« Bien que nous prévoyions une croissance de 9% d’une année sur l’autre en 2021, cela n’est dû qu’à la forte baisse de 2020. La véritable reprise ne se produira pas avant 2022, lorsque les volumes de smartphones reviendront aux niveaux pré-COVID », indique Nabila Popal, research director chez IDC. « D’autres éléments au-delà de la 5G joueront un rôle dans la reprise du marché, notamment l’opportunité continue sur les marchés en développement. Dans les régions en développement, une forte évolution vers les appareils 4G bas et milieu de gamme se poursuit, qui représentent plus de 80% des volumes de smartphones dans ces régions. »

La 5G, moteur de croissance ?

Pourtant, avant cette pandémie, les acteurs du marché avaient espéré que celui-ci soit de nouveau en croissance à partir de 2020, grâce à l’arrivée de la 5G. D’ailleurs, cette dernière devrait être une priorité pour la plupart des constructeurs, en particulier pour les pays développés. Ryan Reith, program vice president chez IDC explique que si de nombreux constructeurs parmi les plus importants acteurs du marché ont réduit leurs productions de 2020 afin de s’adapter à la baisse de la demande, ces réductions concernent surtout les modèles 4G.

Les wearables résistent mieux à la crise que les smartphones

« La plupart des canaux des marchés développés s’attendent à ce que les portefeuilles qu’ils portent soient dominés par les unités 5G d’ici la fin de 2020, laissant moins d’espace pour la 4G. Cependant, nous pensons toujours que la demande des consommateurs pour la 5G est très faible et que, lorsque cela est combiné aux vents contraires économiques auxquels le marché est confronté, la pression pour réduire les frais de matériel et de service associés à la 5G deviendra de plus en plus importante », explique aussi le responsable.

Aussi, IDC pense que le prix moyen d’un smartphone 5G va continuer à baisser à cause de cette « poussée de la 5G axée sur l’offre ». Aussi, l’entreprise s’attend à ce que le prix moyen d’un smartphone 5G sera de 495 dollars d’ici 2023. Celle-ci pense aussi que d’ici 2023, les appareils 5G captureront une part de 50 % du marché mondial.

Sinon, pour rappel, Apple va prochainement dévoiler ses nouveaux iPhone. Et il devrait s’agir des premiers modèles 5G de la firme de Cupertino. En effet, alors que de nombreux constructeurs d’appareils Android ont lancé leurs premiers modèles 5G en 2019, Apple a dû attendre, car il était en conflit avec Qualcomm, l’un des principaux fournisseurs de modems 5G pour les smartphones. Mais finalement, Apple a mis fin à ce conflit et la firme pourra donc s’approvisionner en modems auprès de Qualcomm pour ses prochains iPhone.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests