Connect with us

Actualités

Ils volent 2300 litres d’essence en piratant une pompe à essence

A Detroit, la police est à la recherche de deux suspects qui auraient réussi à hacker une pompe à essence et à voler près de 2300 litres d’essence pour une valeur d’environ 1 800 dollars.

Il y a

le

Un histoire qui parait improbable. Le 23 juin dernier, deux personnes ont réussi à voler 2300 litres de carburant à la pompe d’une station-service à Marathon, située à environ 15 minutes du centre-ville de Detroit. Le vol a eu lieu vers 13 h et a duré environ 90 minutes. Au total, près de 10 voitures auraient bénéficié de l’essence gratuitement.

Les voleurs auraient piraté la pompe à distance à l’aide d’un dispositif spécifique et ont réussi à en prendre le contrôle à la place de l’employé de la station-service.  Les pirates aurait ciblé le logiciel de gestion du carburant utilisé par la station-service, vulnérable aux attaques, et laissant la possibilité aux pirates de modifier le prix des carburant, ou d’en dérober sans payer.

La police a expliqué que le système empêchait l’employé de stopper la distribution du carburant à la pompe. Aziz Awadh, l’employé de la station-service, a décrit les faits à la chaine Fox 2 Detroit : « J’ai essayé de l’arrêter mais ça n’a pas marché. J’ai essayé de l’arrêter ici depuis l’écran, mais l’écran ne fonctionnait pas. J’ai essayé de l’arrêter à partir du système, rien ne fonctionne« .

> Lire aussi :  Votre iPhone est peut-être victime de cette faille de sécurité

Une prise de contrôle à distance du dispositif de distribution d’essence

Selon l’employé, le système n’a pas réagi et que ce n’est que lorsqu’il a reçu une trousse d’urgence qu’il a pu arrêter la pompe et appeler la police.

Ces systèmes ont longtemps été considérés comme des cibles potentielles parce que bon nombre d’entre eux comprennent des interfaces Web. La société de sécurité TrendMicro a rapporté en 2015 qu’un certain nombre de systèmes de surveillance du gaz étaient faciles à trouver en ligne en utilisant Shodan, un moteur de recherche pour les appareils connectés à Internet, et d’autres outils qui peuvent scanner les ports ouverts. On a découvert que la plupart de ces systèmes ne sont pas protégés par mot de passe, ce qui permet à quiconque possède suffisamment de connaissances d’en pirater les commandes.

Ces types de vols semblent être devenus une tendance au cours des deux derniers mois. Quelques jours avant l’incident de Detroit, un homme au Texas a été accusé d’avoir utilisé un « appareil  » pour voler 800 $ d’essence dans une station-service après les heures de bureau. Le mois dernier, on a découvert qu’un employé de BP au New Jersey a manipulé des dossiers informatiques pendant des années pour voler plus de 300 000 $ d’hydrocarbures de l’entreprise.

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. mat

    10 juillet 2018 at 9 h 45 min

    En france le piratage aurait été beaucoup plus lucratif! 2300l d’essence représentent au moins 3500€…

  2. Emmanuel

    10 juillet 2018 at 13 h 08 min

    « la plupart de ces systèmes ne sont pas protégés par mot de passe » 😂

    C’est pas du piratage ! C’est du vol, ok, mais si on laisse une maison les portes ouvertes, il n’y a pas d’effraction… Juste les conséquences d’une non-securisation…

    J’espère que les assurances ne remboursent pas, dans ce cas…

  3. Manu_du_26

    14 août 2018 at 10 h 44 min

    C’est vrai qu’au USA l’essence est tellement cher par rapport à l’Europe et plus particulièrement la France….on comprend mieux le pourquoi de ce piratage !
    😄 Il me font marrer ces Américains ! 😄

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests