Suivez-nous

Cybersécurité

Intel enquête sur la fuite de 20 Go de secrets industriels sur le web

Baptisée « Exconfidential Lake », la fuite concerne des documents confidentiels appartenant à Intel.

Il y a

  

le

 
Intel
© Unsplash / Slejven Djurakovic

Intel a réagi après l’annonce d’une fuite de données concernant 20 Go de fichiers confidentiels. Intitulée « Exconfidential Lake », la fuite en question a été découverte par le chercheur en sécurité Tillie Kottmann. Ce dernier a indiqué qu’elle portait ce nom en référence au mot « Lake », qui désigne l’architecture des puces. Ces informations n’auraient jamais été partagées publiquement dans le passé, mais seraient communiquées à certains clients sous couvert de confidentialité.

D’autres fuites concernant Intel dans le futur ?

Le chercheur a précisé qu’il avait obtenu les données grâce à une « source anonyme, qui les a obtenues plus tôt cette année », au mois de mai dernier. Il a ajouté à cela que « plus de détails à ce sujet seront publiés bientôt », ce qui laisse clairement à supposer qu’Intel a du souci à se faire dans les semaines ou les mois à venir.

Estampillées « confidentielles », les données en questions portent sur du code source, des outils appartenant à la société, des guides de produits ou encore des manuels portant sur des processeurs de 2016. Plus globalement, elles concernent la propriété intellectuelle du groupe et sur certaines puces, dont des informations sur des architectures récentes et des processeurs qui ne sont pas encore disponibles, à l’exemple de Tiger Lake.

Dans un communiqué à ce sujet, Intel indique : « Nous enquêtons sur cette situation. Les informations semblent provenir de l’Intel Resource and Design Center, qui héberge des informations destinées à être utilisées par nos clients, partenaires et d’autres acteurs externes qui se sont inscrits pour y accéder. Nous pensons qu’une personne y ayant accès a téléchargé et partagé ces données ».

En somme, la société revient sur les dires du chercheur informatique en affirmant que les données en fuite n’ont pas été visées par un piratage informatique. Toutefois, une conversation entre le pirate et Tillie Kottmann suggère qu’aucune donnée ne venait du centre d’Intel, mais plutôt d’un serveur qui avait été mal sécurisé par l’entreprise.

Dans la discussion, le hacker explique : « Les dossiers étaient simplement accessibles, dès lors que l’on parvenait à deviner le nom de l’un d’entre eux. Une fois dans ce dossier, vous pouviez remonter jusqu’au dossier root et simplement cliquer sur les autres dossiers dont vous ne connaissiez pas le nom ».

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *