La campagne fictive de Burger King pour lutter contre le port d’armes

Des étudiants américains de la Miami Ad School ont imaginé une campagne de sensibilisation étonnante et engagée contre le port d’armes pour Burger King.

Depuis le début de cette année 2018, les États-Unis n’ont connu que 57 jours sans fusillade de masse. Face à ce triste chiffre, des spécialistes de la communication se mobilisent afin d’interpeller la population et inciter au changement.

Des étudiants de l’établissement Miami Ad School, ont décidé de réagir et ont conçu une campagne de sensibilisation originale :  récompenser les personnes qui décident de ramener leurs balles dans les restaurants en les échangeant contre des Whopper !

Échanger des munitions contre un Whopper

Pour sensibiliser les Américains sur le danger des armes à feu, un groupe d’étudiants de la Miami Ad School a fait preuve d’une grande créativité en mettant en place une campagne fictive insolite intitulée « GunPowder Whopper » qui a pour objectif de récompenser les personnes détonnant un pistolet qui décident de ramener leurs balles dans les restaurants en les échangeant contre des Whopper qui auront la particularité d’être grillés à la flamme issue de la poudre des armes ! De plus, aura droit à son portrait réalisé à l’aide des cendres des balles. Cette œuvre artistique sera ensuite publiée sur les réseaux sociaux afin d’inciter les internautes à effectuer la même démarche et venir à leur tour déposer leurs balles.

> Lire aussi :  Dans les années 90, on était tous moches (et surtout Škoda)

Quel est le point commun entre les armes et les burgers ?

On pourrait se demander pourquoi les étudiants ont choisi les Whoppers de Burger King comme récompense. La réponse est simple : Burger King communique de façon massive sur son burger phare, il est donc très connu et surtout très apprécié aux États-Unis. On peut donc imaginer aisément qu’une bonne partie des possesseurs d’armes aime le Whopper (attention, on ne dit pas en revanche que tous ceux qui aiment le Whopper possèdent une arme ! D’ailleurs, nous ne disons rien du tout, ce sont les étudiants qui ont fait la campagne qui ont fait le rapprochement). De plus, l’enseigne de fast-food communique sur des steaks grillés à la flamme, le feu est donc un autre point commun entre Burger King et les armes.

Une belle initiative, on attend désormais une petite réponse de Burger King.


3 commentaires

  1. Je suis d’acore pas d’arme, nous sommes sur terre pour vivre mes pas pour ce faire tué.
    je penche que les chaine de télé fait tros de mal il a dors de violence, mimi nome 3 a 4 film de policé par jours sur les chaine de télé en France.
    la politique de tout les pays dit mon a défusier des films de violence comme les films policé.
    Con mes des films rigolo, sentimental, amour, d’aventure que toujours des pistoles, carabine a la télé on vois que sa mes pas?

  2. 1) faudrait arrêter les mensonges concernant le nombre de jours sans fusillades. Le lobby anti-armes compte comme fusillade un élève qui va à l’école avec un airsoft.
    2) si vous saviez le nombre de vies sauvées par des armes…
    3) grâce aux armes, ils n’ont pas un ministre de l’intérieur qui veut remettre en cause le droit de grève

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.