La fièvre du jeudi soir

C’est drôle comme depuis toujours, les super-héros sont… des super-héros.
Là par exemple, la boucle et presque bouclée dans la saison 4 de 24, ça tire à sa fin mais plus on en approche (de la fin, donc) et plus le destin du monde est incertain et toujours entre les mains de Jack bauer.

C’est drôle comme depuis toujours, les super-héros sont… des super-héros.
Là par exemple, la boucle et presque bouclée dans la saison 4 de 24, ça tire à sa fin mais plus on en approche (de la fin, donc) et plus le destin du monde est incertain et toujours entre les mains de Jack bauer.

Et ça fait quatre saisons que ça dure : en 24 heures chrono, le garçon ne boit jamais (même de l’eau hein), ne mange jamais, ne rit jamais, ne fait jamais pipi ni caca, et à 3 plombes du mat après quelques mandales dans sa tronche et deux trois explosions par heure, même pas les yeux rouges. Non, Jack a mieux à faire : Jack sauve le monde.
Trop fort.
J’adore 24, qui est une série réputée innovante, et j’ai encore suivi les deux épisodes de ce soir avec l’angoisse du jeudi soir habituelle, mais je me demande si la série ne s’essouffle pas un peu, si la belle mécanique n’aurait pas été trop poussée jusqu’à atteindre ses limites.
Parce-qu’en fait si on regarde bien, et si l’on met de côté le montage haletant et les rebondissements qui feraient passer un trampoline du cirque Médrano pour une poële à frire, le reste (les dialogues, certaines énormités du scénar, les méchants crispés, le gros informaticien dévoué et transpirant…) est finalement assez conventionnel et vu mille fois dans le cinema ricain.
Bon, j’ai l’air de faire du mauvais esprit comme ça, mais je suis toujours aussi fana de la série, d’autant plus que j’ai enfin réussi à convertir ma chérie depuis cette saison, et qu’elle est encore plus accro que moi (deux mois de Jack Bauer ont eu raison des ses ongles…).
Allez, vivement jeudi prochain 🙂


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. La fin de la saison 4 est vraiment excellente donc tu ne seras pas deçu. La saison 5 vient de commencer aux USA et c’est toujours aussi bien.

  2. Je suis assez d’accord avec toi Eric, d’autant plus que cette saison 4 a réintégrée tout tranquillement les personnages clef des 2 première saisson, pour se retrouvés à moins de 4 épisodes de la fin dans un pseudo remak de ces deux première saison. Mais bon je reste toujours aussi Fan de Jack et de son patriotisme à toutes épreuves!

  3. Hi ! Moi je suis pas trop d’accord, fan de Jacques de la première heure, j’étais énormement déçu par cette 4ème saison. Scénar un peu insipide, stereotypes poussées à leur paroxysme, on avait l’impression de se retrouver devant un gros film d’action US plein de boumboum et de panpan. Aucune finesse ou entourloupe dans le scénar. Vraiment mauvais malgré une photographie excellente.
    La plupart de mon entourage a laissé tombé en cours de route la S4. Autant les 3 premières avaient chacune leur "petit truc", autant la s4 était grossière et ennuyante.
    Par contre, la vraie bonne surprise de 2006, est que la saison 5 renoue avec le 24 des débuts. Un subtil mélange de suspense, d’action, de complots politiques avec un premier épisode epoustouflant. On doit ce niveau excellent au nouveau scénariste de 24, David Fury.
    Good job David !

  4. OK mazu, ce sont de bonnes infos que tu nous donnes là, c’est un peu mon opinion aussi sur la saison 4.
    Question : vous êtes nombreux à parler de la saison 5, vous la voyez où ? Vous vivez aux US ? Sur le câble ? Sur le web ? en VF ?

  5. Disons que la législation est très floue au niveau des diffusion TV.
    Il suffit de fouetter un peu une mule, ou alors de te baigner dans le torrent qui convient 😉 ….
    Et pour les anglophobes, y a des communautés qui s’appellent des fansubbers 🙂

  6. Mais il parait toujours que la nouvelle version déchire mieux que la précédente et qu’au final… 🙂

    Règle habituelle qui se confirme pour la plupart des séries : La première saison est la meilleure, puis saison après saison, l’intérêt s’étiole.

  7. pas d accord mais bon chacun ses gouts. Ce que je trouve etonnant c est qu apres 4 saisons on puisse toujours etonner…ca releve du coup de maitre

  8. A rajouter :
    * les ricains sont gentils, et tous les autres sont méchants (généralement des russes ou des arabes) 🙂
    * il aime sa fille et n’hésite pas à en faire part, que ce soit le grand méchant ou le petit qui délivre le courrier
    * y’a toujours un virus biologique, une bombe nucléaire ou un truc dont le genre que tout le monde essaie d’y trouver un remède mais qu’il y a que le héros qu’il peut le neutraliser
    * on se lave toujours les mains entre deux interrogatoires.
    Bref, autant de preuves implausibles qui démontrent qu’Hollywood ça roxxe, du moment qu’on est bien payé (voyez l’antithèse) :).

  9. Pas tout à fait d’accord là-dessus : il y a justement un mélange des caractères un peu plus subtil que ça (pour faire dans le politiquement correct probablement et ne choquer personne) : certes il y a des terroristes arabes, mais leurs complices sont des traîtres yankees 100% ricains, qui travaillent soit à l’armement soit à la défense nationale. Difficile dans ce cas de définir un seul profil de "méchant"

Send this to a friend