Suivez-nous

Startups

La French Tech a explosé les compteurs en 2021

Les startups tricolores ont levé deux fois plus d’argent l’an dernier qu’en 2020.

Publié le

 
French Tech
© French Tech

1,44 milliard d’euros. C’est le total astronomique des levées de fonds réalisées par quatre pépites de la French Tech en ce début d’année 2022. PayFit et Ankorstore sont ainsi devenues de nouvelles licornes (startups dont la valorisation dépasse le milliard d’euros Ndlr), tandis que Back Market et Qonto sont désormais les jeunes pousses françaises les plus valorisées.

Des conditions particulièrement favorables pour investir dans la French Tech

Ce départ d’année en fanfare n’est en fait qu’un confirmation de l’année 2021. Comme le rapporte un bilan des analystes d’Avolta Partners qu’a consulté l’Usine Digitale, les entreprises françaises de la Tech ont levé deux fois plus d’argent en 2021 qu’en 2020 : soit 11,1 milliards d’euros et un nouveau record à la clé.

Plusieurs éléments expliquent ce phénomène qui devrait logiquement se poursuivre en 2022. Ainsi, les sociétés de capital risque disposent de crédits très importants en dépit de la crise sanitaire. Cette abondance de liquidités se combine à des taux d’intérêt qui restent bas. Dès lors, il est préférable pour un investisseur de miser sur des entreprises promises à une croissance importante, et ce même si leur rentabilité n’est pas toujours assurée.

Cette situation a donc logiquement profité aux leaders de la French Tech déjà bien établis. Quinze entreprises sont devenues des licornes l’an dernier : Sorare, Back Market, Contentsquare, Algolia, ManoMano, Vestiaire Collective, Alan, Ledger, Owkin, IAD, Lydia, Dental Monitoring, Swile, Shift Technology et Aircall.

Nos confrères reviennent aussi sur les secteurs qui se sont particulièrement bien illustrés. Il en va ainsi de la fintech qui a cumulé 2,1 milliards d’investissement et une croissance insolente de 200 %. Ce marché est suivi des logiciels d’entreprise et de la santé, qui ont su tirer leur épingle du jeu en 2021.

Enfin, et il faut aussi en tenir compte, la Frech Tech n’est pas la seule à bénéficier de ces conditions favorables et ses performances restent inférieures à celles de nos voisins britanniques et allemands. Ils enregistrent respectivement 30 milliards et 16,5 milliards d’euros de levées de fonds en 2021.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests