Suivez-nous

Auto-Moto

La MX-5 va devenir électrique ? Mazda y réfléchit

Mazda envisage l’avenir de la MX-5 en électrique. La Miata veut rester écologique, et suivre les nouvelles normes du plaisir de conduire.

Il y a

  

le

 
mazda mx 5 electrique
© Mazda

Depuis près de 30 ans, la MX-5 est devenue l’une des références quand on évoque la voiture plaisir, légère et agréable à conduire. Surnommée « Miata », la petite bombinette nipponne a connu une quatrième génération en 2016 (baptisée « ND »), qui devrait bientôt laisser place à une autre version.

Chez Mazda, la période semble délicate, et les réflexions au sujet de la MX-5 sont nombreuses. Mais, alors que Fiat a décidé d’arrêter la production de sa 124 Spider (qui partageait de nombreux éléments de la MX-5 de 2016), chez la firme japonaise, les temps sont plus à se questionner quant à la motorisation de la prochaine génération. En vue du respect des normes écologiques et du besoin d’accompagner une tendance de plus en plus forte, Mazda n’écarte pas le fait d’électrifier sa MX-5.

Une Mazda MX-5 électrique, oui mais quand ?

« La préférence des personnes qui aiment conduire des voitures de sport peut évoluer. Nous devons donc réfléchir à la direction que prend la société », introduisait le constructeur, avant d’ajouter qu’en « raison de la diversification des exigences et des préférences, nous devons explorer diverses options. Je n’ai pas de réponse pour le moment, mais nous devons fabriquer un véhicule que les gens peuvent posséder sans craindre de ne pas être écologique. »

La piste est donc envisagée de la part de chez Mazda, alors que la voiture électrique commence à faire sa place, et ce même sur le segment des voitures de sport. Mais un défi se présente dès aujourd’hui pour la marque : sa transition énergétique devra passer par un moteur électrique et des batteries n’impactant pas significativement le poids de l’engin, qui est en grande partie responsable de l’attrait de la voiture.

mazda mx 5 2019

Pour de nombreux amoureux de l’automobile, la MX-5 fait figure de référence du plaisir de conduire © Mazda

Ainsi, Mazda a deux possibilités, comme le rappelaient nos confrères d’Electrek. La MX-5 pourra évoluer en rupture : avec le lancement d’une barquette 100 % électrique, ou alors préférer la transition douce. Cette alternative laisserait libre court à la sortie d’une MX-5 dotée d’une technologie hybride légère par exemple.

Mazda est à la traîne sur la voiture électrique

Mazda est consciente du problème émergeant de l’électrification de sa MX-5. « L’allègement et la taille compacte sont des éléments essentiels de la MX-5. Même si nous appliquons l’électrification, nous devons nous assurer que cela aide réellement à alléger le véhicule », disait le directeur de la recherche et développement, Ichiro Hirose.

Il faut dire que le travail de développement pourra prendre du temps : au regard de la gamme de modèles commercialisés par Mazda ainsi que de son calendrier de sorties de véhicules à l’avenir, la motorisation électrique se fait toute petite. Contrairement à des marques comme Toyota, Mazda est en retard, et n’a annoncé qu’une MX-30, à l’occasion du salon de Tokyo d’octobre dernier. Ses premières livraisons en Europe sont attendues pour l’année prochaine. D’ici là, nous en saurons peut-être plus sur la petite Miata zéro émission.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests