Suivez-nous

Tech

La reconnaissance faciale dans les aéroports peine à prouver son efficacité

Malgré les millions de visages scannés, cette technologie n’a permis d’identifier aucun voyageur muni de faux papiers aux Etats-Unis en 2020.

Publié le

 
reconnaissance faciale
© Presse-citron.net

En août 2018, nous apprenions que pour la première fois, une IA de reconnaissance faciale avait permis d’arrêter un homme détenant de faux papiers dans un aéroport près de Washington. Ce système, qui n’avait été installé que quelques jours auparavant, laissait donc entrevoir de vraies promesses en matière de sécurité dans les transports.

Trois ans plus tard, le bilan est pourtant très maigre à en croire les chiffres de l’US Customs and Border Protection (CBP), le service des douanes américains, relayés par OneZero. Ainsi, sur les 23 millions de contrôles effectués via la reconnaissance faciale dans les points de passages terrestres, les ports maritimes, et les aéroports, aucune personne munie faux papiers n’a été interceptée.

Les scanners corporels sont aussi très décriés

En théorie pourtant, on pourrait aussi se réjouir de ce résultat. Cela peut être vu comme la preuve que la technologie dissuade les individus de frauder. Pourtant, comme le note InsideHook, ces résultats assez maigres sont à mettre en balance avec les effets négatifs de ces technologies qui sont souvent décriées pour leurs biais racistes et sexistes.

Il faut aussi noter que certains scanners corporels utilisés dans les aéroports ont aussi très mauvaise presse. Lors d’une étude réalisée aux État-Unis en 2015, la Transportation Security Administration avait révélé que des enquêteurs infiltrés étaient en mesure de faire passer de faux explosifs ou des armes interdites aux points de contrôle dans 95 % des cas. Cette technologie est aussi critiquée pour son côté intrusif qui permet une représentation détaillée du corps.

Pourtant, certains continuent de miser sur ce type de système. C’est le cas de ces chercheurs de l’Université Queen’s de Belfast dont nous vous parlions en janvier 2020. Ils travaillent sur un dispositif qui utilise une imagerie radar à ondes millimétriques. Le contrôle des passagers est ainsi effectué en quasi temps réel, ce qui permet de gagner beaucoup de temps en comparaison des processus manuels.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. DIDIER CASSAN

    22 février 2021 à 9 h 06 min

    Red box by sfr..
    Incompétent c’est le mot. J’avais pris une box adsl cela a durée trois mois, après promesse, relance sur relance, pour recevoir la box et quand elle est arrivée la prise de la box n’était pas bonne. Red a eu le culot de me dire que je ne paierai pas le premier mois, j’ai tout renvoyé. N’étant pas rancunier j’ai essaye de prendre la box fibre. en effet de nombreux concurrents me proposer de me connecter à leur réseaux fibres. je regardais chez red les offres. En fait, chez red je ne suis pas admissible à la fibre !!? chez les autres oui mais pas chez red. Stop ça suffit, de plus il faut compter sur les augmentations de forfait sans votre avis et sans votre consentement etc.. fuyez !

  2. Pigeon

    22 février 2021 à 15 h 27 min

    Les pépites en plastique de presse citron, vous portez bien votre nom sérieux, toutes vos promo sont zéro, et j’imagine que l’on vous paye a chaque clic, pfff sfr c’est le pire, et toutes vos soit disante pepites a 2 euros c’est pire que sfr mdrr, c’est la dernière fois que je clic sur ce citron pourri, vous devriez avoir honte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le smartphone de la semaine

À la une

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests