Suivez-nous

Internet

La Russie et l’Iran envisagent de créer un internet isolé du monde

Pour échapper aux sanctions américaines et se protéger des attaques informatiques de l’oncle Sam, la Russie et l’Iran envisagent de créer un Internet fragmenté.

Il y a

le

Le drapeau de la Russie
© EvgeniT (via Pixabay)

Pour se couvrir contre les menaces de cyber-sécurité et les  sanctions, la Russie et l’Iran travaillent à des réseaux nationaux isolés. Ceci lève toutefois de nombreuses inquiétudes.

Vers un Internet fragmenté en Russie et en Iran ?

Les États-Unis utilisent actuellement les sanctions et menaces de sanctions à tour de bras. Le pays dirigé par Donald Trump est aussi passé maître dans les attaques informatiques. L’Iran a déjà fait les frais d’une telle attaque via Internet dans une de ses centrales. Le Venezuela aussi et avait été plongé dans l’obscurité suite à une attaque informatique contre une de ses installations. Face aux menaces américaines et aux risques de cyber-guerres pouvant paralyser des pans entier des infrastructures d’un pays, la Russie et l’Iran envisagent de créer un internet national isolé du reste du monde.

Cela fait des années que la Russie et l’Iran parlent d’une création d’un Internet national. Les attaques informatiques dont ont été victimes des installations iraniennes et les menaces à répétition de Donald Trump ont incité l’Iran à accélérer la création de son « Réseau National d’Information ». En clair un Internet national déconnecté du reste du monde. Le mois dernier, la République islamique du Golfe persique a annoncé que son réseau était prêt à 80 %.

Plus tôt dans l’année, la Russie avait lancé une initiative majeure visant à mettre en place un Internet Russe. Là encore, les russes évoquaient des raisons de cyber-sécurité et les menaces américaines. Il ne faut pas non plus oublier que la Russie est toujours sous le coup de sanctions américaines qui ont aussi été imposées à de nombreux autres pays. La Russie a aussi bloqué différents sites jugés extrémistes ou proposant des contenus pirates.

Une solution qui pourrait donner des idées à d’autres pays

Américains et européens dénoncent une tentative de vouloir contrôler l’information par ces deux pays avec un tel Internet isolé. Des allégations qui ne semblent toutefois pas être très crédibles. La Chine a par exemple mis en place un système de censure très poussé sans pour autant déconnecter son Internet du reste du monde.

Si la Russie et l’Iran développent une nouvelle technologie au lieu d’utiliser la solution chinoise, c’est bel et bien pour répondre aux menaces américaines même s’il leur sera très facile de censurer des contenus avec un Internet national. Cette solution pourrait bien donner des idées à d’autres pays visés, eux-aussi, par des sanctions américaines et des menaces à répétition. Alors que désormais de nombreux pays développent des systèmes de paiements sans passer par le dollar pour échapper aux sanctions et menaces américaines, c’est désormais le tour avec Internet. A ce rythme, Donald Trump perdra tous les leviers d’actions contre des pays jugés ennemis à trop utiliser les sanctions et les menaces à tort et à travers…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Jimmy Cram

    9 juin 2019 at 22 h 30 min

    « Pour échapper aux sanctions américaines et se protéger des attaques informatiques de l’oncle Sam, la Russie et l’Iran envisagent de créer un Internet fragmenté. »

    cela n’empêchera pas les attaques sur leur propre réseau internet, c’est un faux prétexte, je pense plutôt que ce sera fait pour que les utilisateurs de ce réseau limité ne puissent voir et entendre ce qu’il se passe ailleurs dans le monde.

  2. johan

    10 juin 2019 at 0 h 50 min

    La Russie et l’Iran sont deux États qui se donnent pour mission de résister à l’américanisme (depuis l’URSS pour l’une, depuis Khomeini et son concept de « Grand satan » pour l’Iran).
    Il est donc naturel de les voir sauter sur la première occasion qui leur permet de mieux contrôler Internet, une toile très largement tissée et dominée par l’araignée US.

    Cependant il faut bien comprendre que cette occasion offerte aux Russes a été créée par les Occidentaux eux-mêmes. Ce sont les GAFAM qui les premiers ont commencé à censurer Internet au nom de l’intérêt national.

    C’est le fameux Russiagate inventé de toute pièce par l’oligarchie libérale américaine, furieuse de voir cette même Russie diffuser librement son point de vue (avec RT et Sputnik) et… convaincre les Américains de ne pas rentrer en guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests