Suivez-nous

Tech

La vie impossible des travailleurs de la Silicon Valley chinoise

Le rêve du succès dans la Silicon Valley chinoise a un prix à payer, les employés qui espèrent devenir millionnaires sacrifient bien souvent leur vie en ne dédiant tout leur temps qu’à leur entreprise

Il y a

le

La vie impossible des travailleurs de la Silicon Valley chinoise

Quatre milliardaires par semaine en 2018

Quand on pense à la Silicon Valley, la première image qui vient à l’esprit est celle de la science, des nouvelles technologies mais aussi de l’argent et des excès. Épicentre du monde numérique, elle possède aussi son alter ego chinois, quelque peu obscur. C’est ce que dévoile un long reportage du South China Morning Post.

Des employés qui ne peuvent pas dormir la nuit, à qui on demande s’ils sont prêts à rompre leur couple pour le travail ou incapables de fonder une famille par manque d’énergie pour avoir des relations sexuelles après le travail. Voici quelques-uns des exemples qui sont mis en exergue dans ce reportage.

Bien sûr, on ne parle pas là des ouvriers qui sont sur les chaînes d’assemblage des iPhone et autres. Non, plusieurs des milliardaires, quatre de plus par semaine l’an dernier en Chine, et de ceux qui veulent le devenir. Pour chaque succès, il y en a des milliers qui essaient et qui ratent.

Le rêve du succès dans la Silicon Valley chinoise

Les entrepreneurs de l’industrie high-tech chinoise, les wannabes de la Silicon Valley, luttent de façon quotidienne contre le burn-out, l’insomnie chronique, les renvois ou encore un univers particulièrement sexiste. Dans la zone de Zhongguancun, centre du phénomène, jusqu’à 80 start-up sont créées chaque jour.

Des entreprises qui attendent de leurs employés qu’ils cumulent les heures sans compter. Ainsi, l’entreprise derrière TikTok demande désormais à ses employés de travailler le samedi une semaine sur deux. Chaque jour, ils commencent à 9 heures du matin et finissent à 9 heures du soir. Le burnout serait la cause de 8%  des échecs, un chiffre qui ne semble pas faire évoluer les mentalités.

Ironiquement, il y a sans doute un point commun entre la Silicon Valley américaine et la chinoise. Puisque leurs maîtres sont tout le temps au travail, les chats chinois ont eux aussi les appartements rien que pour eux

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests