La voiture la plus chère du monde bientot construite en France

Bugatti semble déterminé à emballer le marché, les chevaux sous le capot et les zéros sur les carnets de chèque. Il y a à peine deux ans, l’entreprise proposait la Chiron. Une voiture qui arrivait 10 ans après la Veyron. Pourtant, cette fois-ci, l’idée ne semble pas être de prendre la suite. La Divo, le nouveau modèle que prépare Bugatti s’annonce comme une hypercar.

5 millions d'euros pour la future Bugatti Divo

La Divo, un retour aux sources de Bugatti

Les hypercars, c’est la dernière mode des amateurs de voitures de luxe et des constructeurs. Des véhicules sportifs, puissants, performants et surtout chers, très chers… Pour Bugatti, cela a longtemps été une sorte de chasse gardée, mais désormais, d’Aston Martin, à Mercedes, en passant par McLaren, tout le monde veut en être. La catégorie a connu un véritable regain de popularité et à partir de 2020, une catégorie lui sera dédiée aux 24 Heures du Mans.

Avec la Divo, Bugatti veut faire un retour sur le marché, mais aussi rappeler l’héritage de la marque. En effet, le nom n’est pas anodin. Il s’agit d’un hommage à Albert Divo, un pilote français qui a connu un certain succès derrière un volant Bugatti. Il a ainsi été pilote officiel pour Ettore Bugatti entre 1928 et 1933 et a notamment participé aux 24 heures du Mans en 1931. Il remporta également deux fois la Targa Florio à la fin des années 20 au volant d’une Type 35.

La marque se veut bien sur enthousiasmante concernant son nouveau modèle. Dans un communiqué de Stephan Winkelmann, le patron de la marque, on peut lire : « Avec le projet Divo, nous voulons enthousiasmer les passionnés du monde entier […] Pour cela, l’équipe Bugatti a puisé dans l’héritage de la marque pour concevoir un modèle ultra-performant résolument axé sur la maniabilité et la dynamique de conduite […] Le bonheur n’arrive pas après le virage : le bonheur, c’est le virage. La Divo est faite pour avaler les courbes ». Dans les faits, il s’agira d’une « Super Chiron », qui sera facturée à 5 millions d’euros et produite à 40 exemplaires.

De quoi en faire la voiture de production la plus chère au monde actuellement. Hors catégorie, on trouve la Sweptail de Rolls-Royce qui est facturée 11 millions d’euros. Il s’agit toutefois d’un modèle unique. Rendez-vous le 24 août pour la présentation officielle.

5 millions d'euros pour la future Bugatti Divo


5 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.