Suivez-nous

Business

L’Apple Card serait-elle sexiste ?

L’algorithme de l’Apple Card est accusé d’avoir un biais sexiste. Une enquête est ouverte dans l’État de New York.

Il y a

  

le

 

Par

Logo Apple
© Ribastank (via Pixabay)

La carte de paiement Apple Card fait partie des nouveaux services lancés par la firme de Cupertino cette année, dans le but de diversifier ses activités. Et si pour le moment, la carte n’est pas encore disponible en Europe, aux États-Unis, celle-ci est déjà utilisée par de nombreux fans d’Apple.

Malheureusement, l’Apple Card fait actuellement l’objet d’une polémique et une enquête a même été lancée par le département des services financiers de l’État de New York, suite à des accusations de sexisme sur Twitter.

Tout semble avoir commencé par un tweet de l’entrepreneur David Heinemeier Hansson, posté le 7 novembre et devenu viral. Dans cette publication, celui-ci raconte que sa limite de crédit sur l’Apple Card est 20 fois supérieure à celle de son épouse. « Ma femme et moi avons produit des déclarations de revenus communes, vivons dans un État de propriété commune et sommes mariés depuis longtemps », écrit-il. Pour lui, l’algorithme utilisé par l’Apple Card pour gérer les crédits traite les hommes et les femmes différemment.

Steve Wozniak, le co-fondateur d’Apple, a par la suite évoqué un problème similaire. Malgré des comptes bancaires communs et l’absence d’actifs distincts, celui-ci profiterait d’une limite de crédit 10 fois supérieure à celle de son épouse. Comme David Heinemeier Hansson, il pense qu’il y a un problème dans l’algorithme utilisé pour calculer les limites de crédit sur l’Apple Card.

Ouverture d’une enquête à New York

Cité par Bloomberg, une responsable du département des services financiers de l’État de New York a annoncé que celui-ci « mènera une enquête pour déterminer si la loi de New York a été violée et pour veiller à ce que tous les consommateurs soient traités de manière égale, sans distinction de sexe. Tout algorithme qui, intentionnellement ou non, entraîne un traitement discriminatoire à l’égard des femmes ou de toute autre catégorie de personnes protégée viole la loi de New York. »

Goldman Sachs, la banque qui est derrière la carte bancaire d’Apple a également réagi, assurant qu’en aucun cas, celle-ci ne prend de décisions en fonction de facteurs comme le genre.  « Comme sur n’importe quelle autre carte de crédit, votre demande est évaluée indépendamment. Nous tenons compte des revenus d’un individu et de sa solvabilité, ce qui inclut des facteurs comme les scores de crédit individuels, les dettes, et comment les dettes sont gérées. En fonction de ces facteurs, il est possible que deux membres d’une famille reçoivent des décisions significativement différentes concernant le crédit », lit-on dans le communiqué.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests