Suivez-nous

Internet

L’armée américaine aurait bloqué des messages de propagande russe durant les élections mi-mandat US de 2018

Une ferme à trolls russe aurait été fermée par les autorités américaines en 2018. Un beau succès qui montre aussi la persistance de la propagande russe.

Il y a

le

L’unité cyber de l’armée américaine est en action

Si on ignore encore l’ampleur de l’investissement de la Russie dans l’élection de Donald Trump, la majorité des experts affirment que le pays de Vladimir Poutine a joué un rôle, notamment avec des fake news.

Sans surprise, il y aurait eu une autre tentative durant les élections de mi-mandat. La division « cyber » de l’armée américaine a réussi à en bloquer au moins une partie en coupant l’accès à Internet à une entreprise clé pour le système de propagande russe. Le Washington Post qui révèle cette affaire explique que les accès à Internet de l’Internet Research Agency, basée à Saint-Pétersbourg ont donc été coupés de façon temporaire, le week-end des élections.

Une action non négligeable de la propagande russe

Bien sûr, l’impact réel d’une telle coupure est limité. Notamment parce que la Russie a mené son effort sur le long terme. Cependant, cela permet de constituer une sorte d’avertissement. L’IRA est une des agences principales pour la propagande russe à l’étranger, avait notamment joué un rôle important en 2016.

Elle aurait ainsi publié des messages et publicités pour polariser le débat et soutenir la candidature de Donald Trump et des Républicains. Treize employés de l’entreprise ont notamment été mis en examen par le procureur spécial Mueller, Par le passé, le New York Times avait aussi souligné que l’armée américaine avait envoyé des messages d’avertissement à plusieurs salariés de l’entreprise. L’IRA cherche désormais la source qui aurait permis d’identifier les employés.

Les États-Unis avaient été clairs il y a quelques mois. En cas d’attaque informatique, les autorités ont déjà validé le concept d’une riposte contre la Russie. Ces promesses vont-elles désormais être suivies d’effets ? C’est une question à laquelle on devrait bientôt avoir une réponse…

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests