Le blogueur des Danaïdes

Plus je blogue et plus j’ai besoin de trouver des sources, et donc de consacrer du temps à la veille. Plus je consacre de temps à la veille, moins j’ai de temps pour bloguer. Donc, plus je blogue, moins je blogue. C’était la réflexion (existentielle) à la con du jour.

Plus je blogue et plus j’ai besoin de trouver des sources, et donc de consacrer du temps à la veille.
Plus je consacre de temps à la veille, moins j’ai de temps pour bloguer.
Donc, plus je blogue, moins je blogue.

C’était la réflexion (existentielle) à la con du jour.


Nos dernières vidéos

29 commentaires

  1. J’avais lu « et donc de consacrer du temps à la vieille. ».
    Je ne comprenais pas, je me disais que « la vieille » c’était le surnom que tu donnais à Internet.
    Ok je jette ces cachets à la poubelle.

  2. Plus ya de gruyère, plus ya de trous, mais plus ya de trous moins ya de gruyère, donc plus ya de gruyère, moins ya de gruyère.

    Tout ce qui est rare est cher, or un cheval bon marché est rare, donc un cheval bon marché est cher

  3. Pourquoi ne pas prendre un co-rédacteur? Ok, c’est ton bébé, mais ça pourrait être sympa, non?

    (je me doute de la réponse):D

  4. Voila une idée :

    « D’après une étude de Frost & Sullivan intitulée « Contenu publicitaire et communication : une voie lucrative pour l’industrie mobile » (http://www.wireless.frost.com), le marché du contenu publicitaire et de la publicité sociale sur mobile devrait générer 2,18 milliards d’euros d’ici 2012 en Europe. Le contenu publicitaire pour mobile, les publicités pour la musique, la vidéo, la télé et les jeux représenteront la majeure part de ces revenus. »

    vu ici : http://www.frost.com/prod/serv.....=151292682

  5. Pingback: Le web et moi... le blog d'Arnaud Valliere | Flux et reflux

  6. Juste pour contredire les fans de Gruyère, soit Arthure et null :
    Le Gruyère n’a pas de trou, c’est l’Emmental qui en a.
    Et non ce n’est pas la même chose : tout le monde se trompe, vérifiez donc par vous-même.

Répondre