Suivez-nous

Internet

Le dernier projet de transparence d’Apple est reporté (Facebook peut se réjouir)

Apple donne un délai supplémentaire à son projet de plus grande transparence et confidentialité des utilisateurs sur les applications.

Il y a

  

le

 
iOS-14-presse-papier
iOS 14 © Apple

Apple est revenu sur son choix. À la sortie prochaine d’iOS 14, les développeurs d’applications n’auront pas à afficher à leurs utilisateurs un message leur informant que leurs données de profil sont utilisées à des fins publicitaires. La marque à la pomme a reporté l’arrivée de cette information qui deviendra obligatoire à l’avenir, et qui devait l’être lors du lancement de la dernière version de son système d’exploitation sur iPhone.

Facebook peut donc souffler. La société faisait partie des plus virulentes face à la mesure. En juin dernier, lors de la conférence annuelle des développeurs d’Apple (WWDC), Facebook avait indiqué que rendre le choix à l’utilisateur de l’autorisation de partage de leurs données à des fins publicitaires pourrait impacter la viabilité du modèle commercial du réseau social et de ses différentes applications.

Donner ou non l’autorisation aux applications

Le projet de transparence et de confidentialité d’Apple pourrait bien avoir de lourdes conséquences au moment de sa sortie, sauf si les applications trouvent une nouvelle fois une alternative pour obliger les utilisateurs à cocher la case d’acceptation (en indiquant par exemple que des fonctionnalités ne fonctionneront seront obsolètes en cas d’absence d’accord).

Apple a informé les développeurs sur son blog leur étant consacré. « Pour donner aux développeurs le temps d’apporter les modifications nécessaires, les applications devront obtenir l’autorisation de suivre les utilisateurs à partir du début de l’année prochaine. Plus d’informations, y compris une mise à jour des directives d’examen de l’App Store, suivront cet automne », déclarait Apple jeudi 3 septembre.

Mais dans la foulée, pour éviter de casser son image, Apple a de nouveau communiqué au sujet du projet en informant les parties prenantes que « les pages produits de l’App Store comporteront une nouvelle section d’informations sur la confidentialité pour aider les utilisateurs à comprendre les pratiques de confidentialité d’une application ». Les développeurs sont invités à se rendre sur Apple Store Connect à la fin du mois de septembre pour mettre à jour leurs informations sur le sujet.

« ID for Advertisers », un modèle d’affaires à part entière

Derrière le message d’autorisation à venir chez Apple, c’est tout un modèle d’affaires qui se révélera au grand public. Le but ? Rappeler aux utilisateurs que leur ouverture de compte gratuite sur les réseaux sociaux et toute autre application est permise car les sociétés se rémunèrent particulièrement sur la publicité ciblée.

À côté de la revente de données personnelles, qui est un autre sujet, la publicité ciblée a besoin d’accéder aux différentes informations sur les profils pour pouvoir ensuite vendre aux annonceurs des campagnes publicitaires sur les bons individus (en fonction de leur lieu d’habitation, de leur âge, leur métier, et surtout leurs centres d’intérêt).

Ce modèle est qualifié d’ID for Advertisers, une autorisation donnée aux applications par les utilisateurs pour que leurs données soient utilisées à ces fins publicitaires. Sur Facebook, qui utilise son puissant programme Audience Network, les annonceurs peuvent ainsi paramétrer des publicités très ciblées et disponibles sur Facebook, Messenger mais aussi Instagram. Une part colossale dans son chiffre d’affaires.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.6 / 5
105,2 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests