Connect with us

Lifestyle

Le drone le plus furtif se fera passer pour un oiseau

Le constructeur espagnol Expal propose ses drones furtifs déguisés en oiseaux et « invisibles » à une distance de 100 mètres.

Il y a

le

Ceci n’est pas un drone mais ce à quoi le matériel proposé par Expal pourrait ressembler

Principalement dédié à un usage militaire, le drone Shepherd-Mil peut être utilisé pour l’espionnage et l’observation. Son camouflage en oiseau lui permet de survoler les ennemis à une altitude relativement peu élevée de 100 mètres, sans risquer de se faire intercepter. Rappelons que les drones militaires de surveillance et d’observation survolent généralement à une altitude 10 fois plus élevée pour ne pas se faire repérer.

Sofia Alfaro Marco, le Branding Manager d’Expal, a expliqué que personne ne se rendra compte qu’il s’agit d’un outil d’espionnage puisque le camouflage est une réplique exacte des formes et du corps d’un aigle. Même la taille du drone serait trompeuse. Mais le drone pourra se déguiser en un autre volatile, selon l’environnement où il sera utilisé.

Comme le drone est équipé de capteurs d’images, il peut, par exemple, permettre aux tireurs de mortiers d’identifier la localisation exacte qu’ils doivent cibler. Cet équipement est commercialisé à un prix assez « abordable » avoisinant les 1 200 euros. Le dispositif serait déjà testé par les forces armées espagnoles et pourrait s’exporter dans d’autres pays. Il reste à savoir si ce genre d’outil sera accessible aux civils. En tous cas, la prochaine fois que vous allez être survolé par un aigle, vous serez peut-être méfiant.

> Lire aussi :  Etats-Unis : certains drones autorisés près des aéroports

Mais cette société n’est pas la seule entité à avoir expérimenté un drone voulant se faire passer pour un oiseau. Plus tôt cette année, des chercheurs de l’Université du Maryland, aux Etats-Unis, ont développé un drone baptisé RoboRaven. Celui-ci volait de la même manière qu’un oiseau et le réalisme aurait été poussé à un tel point que le prototype s’est fait attaquer par un faucon. Mais l’initiateur du projet n’a pas été découragé par cet accident, y voyant un signe de réussite.

(Source)

Crédit Image : archangel 12

Terra Natura, Spain. Nikon D300 with 70-300 VR

 

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. petitmarmotin

    11 septembre 2013 at 19 h 03 min

    À noter que la France utilise déjà ce genre de drônes, dont l’un a été perdu en Egypte… 😛

    http://www.france24.com/fr/20130901-egypte-cigogne-france-prison-espionnage-police-armee-morsi-justice-migrations-balise

  2. Setra Rkt

    14 septembre 2013 at 11 h 19 min

    @petitmarmotin elle est très marrante l’histoire

  3. Forum Naruto

    15 septembre 2013 at 19 h 37 min

    Copier des oiseaux pour des objets qui volent… Quelle originalité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests