Connect with us

Vidéo

Le fondateur de VLC reçoit la médaille de l’ordre national du Mérite

La France a remis la médaille de l’ordre national du Mérite au fondateur de VideoLAN. Jean-Baptiste Kempf, le fondateur et président de l’association VideoLAN, s’est en effet vu remettre cette haute distinction de la République pour sa contribution dans le logiciel libre.

Il y a

le

VLC logo fondateur

Jean-Baptiste Kempf, le père de VLC, élevé au rang de chevalier de l’ordre national du Mérite

C’est ce 15 novembre que Jean-Baptiste Kempf a été élevé au rang de chevalier de l’ordre national du Mérite, après avoir obtenu la médaille de l’ordre national du Mérite. Le décret de cette décision de la République est paru au Journal officiel dés le lendemain, comme on peut le voir sur ce tweet :

Rappelons que la médaille de l’ordre national du Mérite est une décoration qui récompense les « mérites distingués » militaires ou civils. Jean-Baptiste Kempf, le fondateur de VLC a obtenu le premier grade de cet ordre, qui en compte six, pour les années de service de l’association VideoLAN de VLC. En effet, l’association VideoLAN a vu le jour en 2009, (le lecteur VLC remonte à 1996 et est devenu open source en 2001).

> Lire aussi :  Mise à jour : pas de faille de sécurité pour les lecteurs multimédia VLC et MPlayer

Jean-Baptiste Kempf souligne, non sans raison : « C’est rare de voir des projets libres récompensés, et non pas seulement des grandes entreprises » et rappelle en toute modestie que VLC est un travail communautaire, dont il n’est ni le propriétaire, ni le seul dépositaire. Il est toutefois fier de la pierre qu’il a apportée dans l’univers de l’open source et explique : «Cela montre aussi qu’il est possible de réussir dans la technologie en défendant un autre modèle».

Un hacker aussi se voit remettre la médaille de l’ordre national du Mérite

Au passage, nous soulignons que la République semble vouloir mettre à l’honneur les représentants du logiciel libre car un autre personnage se voit aussi remettre la même distinction. Il s’agit du hacker français Gaël Musquet, fondateur de l’association humanitaire Hand. Signe que les temps changent dans nos vieilles institutions, car cela change un peu des décorations attribuées aux joueurs de foot.

> Lire aussi :  Test du DJI Osmo Pocket, le compagnon bientôt incontournable de tous les fous d'image

D’ailleurs pour mettre en avant le travail de Gaël Musquet, voici une vidéo expliquant le concept de son association qui mérite d’être mieux connue et mise en avant par tous les acteurs du numérique, afin de sauver des vies. Le site officiel résume l’objectif de Hand (hackers against natural disaster) en quelques mots : « HAND est une association à but non lucratif régie par la loi de 1901 dont l’objectif est de préparer aux catastrophes naturelles, afin de réduire le nombre de victimes; cette préparation est réalisée à travers des solutions technologiques ainsi que des exercices civils avec les pouvoirs publics et les populations ; elle fait également intervenir l’ensemble des objets similaires, connexes ou complémentaires ou susceptibles d’en favoriser la réalisation ou le développement ».

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Mathias.c

    20 novembre 2018 at 17 h 10 min

    Gaël Musquet, un mec à qui ma boite à offert des milliers d’euros de matos réseau, le seul truc qu’on demandait en échange était de nous renvoyer des photos pour qu’on soit sûr qu’il serve bien sur les îles où un ouragan avait rompu tous les moyens de communication.
    Résultat, ce mec fait le mort depuis, et le matériel a visiblement servi à ses propres intérêts sur une base militaire dans le Nord pour faire de la formation…
    C’est ça qu’on récompense ?
    Même l’association Télécom Sans Frontières (qui m’avait mis en relation) n’en revenaient pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests