Connect with us

Médias & Pub

« Le choc du présent » : quatre tendances pour les médias et créateurs de contenus en 2018

Dans « Le choc du présent », le Fonds des médias du Canada analyse quatre grandes tendances issues de la convergence et de l’interaction de différents phénomènes auxquelles il faudra être attentifs en 2018.

Il y a

le

Dans une société qui vit au rythme de l’évolution rapide des technologie, de l’intelligence artificielle et de la robotisation, la créativité aura-t-elle encore tout son sens dans l’industrie des contenus ? Comment pouvons-nous demeurer réalistes, critiques, vigilants et confiants ? En tant que créateurs, producteurs ou diffuseurs, quel rôle avons-nous  à jouer dans un marché des contenus de plus en plus mondialisé ?

Pour tenter de répondre à ces interrogations, le Fonds des médias du Canada a publié le 31 janvier dernier son rapport sur les tendances 2018 intitulé « Le choc du présent ».

La recherche d’un contre-pouvoir aux géants du Web

Dans ce rapport, l’année 2017 est qualifiée comme étant celle de la prise de conscience générale de la société sur la mainmise des géants mondiaux de l’internet sur de nombreux services, mais aussi de leurs failles. 2018 sera ensuite l’année de l’éveil : producteurs, créateurs et diffuseurs de contenu devront désormais non seulement apprendre à négocier au mieux leur présence et leur coopération avec les super-plateformes, mais aussi apprendre à utiliser parfaitement les technologies relevant de l’environnement digital.

> Lire aussi :  WhatsApp : les publicités devraient débarquer dans les statuts dès 2019

La technologie pour favoriser la création

Si certains sont encore méfiants envers la technologie, d’autres la perçoivent comme une « alliée » pour développer leur créativité. En effet, l’omniprésence des médias sociaux et l’essor de nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle permettent aux « storytellers » d’inventer intelligemment les contes d’histoire.

L’audio revient en force

Le rapport utilise des statistiques pour prouver que les utilisateurs passent désormais moins de temps devant leurs écrans. Ainsi, pour attirer l’attention de l’utilisateur et accroitre du coup le niveau de consommation des médias, il ne faudrait pas que celui-ci soit réduit à son écran et à son clavier, mais qu’il puisse à la fois consommer et interagir avec des contenus tout en s’adonnant à une autre activité. Pour ce faire, il serait important de valoriser la puissance et la polyvalence de l’audio dans les prochaines années.

La transformation de la publicité

Le rapport évoque l’usage à répétition des bloqueurs de publicité par les utilisateurs et l’accroissement d’une certaine méfiance publicitaire. Ainsi, les annonceurs devront développer des stratégies pour déjouer ces blocages de publicité en orientant leurs publicités vers les appareils mobiles et médias sociaux. Aussi l’étude préconise une réforme du modèle publicitaire en ligne pour l’adapter aux besoins et aux envies des utilisateurs. Par ailleurs, en raison du contrôle du marché de publicité en ligne par les géants, les entreprises de contenu déjà confrontées au rejet de publicité en ligne devront alors s’orienter vers d’autres sources de revenus.

> Lire aussi :  Le ciblage publicitaire très particulier proposé sur Facebook

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests