Le Kindle Touch et le Kindle Touch 3G d’Amazon disponibles en France le 27 avril

Les deux modèles de liseuse à écran tactile d’Amazon, le Kindle Touch et le Kindle Touch 3G, arrivent maintenant en France, où ils seront disponibles à partir du 27 avril prochain. Les pré-commandes sont déjà ouvertes.

La dernière évolution du Kindle d’Amazon, le Kindle Touch et le Kindle Touch 3G, sont disponibles sur le marché américain depuis novembre 2011. La liseuse à écran tactile arrive maintenant en France, où les deux modèles seront disponibles à partir du 27 avril prochain.

kindle touch 3g

Rappelons que le Kindle Touch propose donc un écran tactile avec technologie e-ink (encre électronique) monochrome de 6 pouces de diagonale incluant le dispositif EasyReach pour tourner les pages. La bibliothèque en langue française pour le Kindle compte 54.000 ouvrages dont 4000 gratuits. La version 3G du Kindle permet de se connecter à un réseau GSM dans une centaine de pays pour télécharger à la volée des livres, journaux et magazines. Le système proposé par Amazon permet de s’affranchir d’un abonnement à un opérateur puisque c’est Amazon qui prend en charge les communications.

Le prix du Kindle Touch en France est fixé à 129 euros et celui du Kindle Touch 3G à 189 euros. Il est possible de les pré-commander sur le site Amazon pour être le premier servi lors de leur sortie.

 

 


8 commentaires

  1. Une des dernières barrières tombe. Reste plus maintenant que celle d’être sûr de ne pas perdre un jour les DRM sur les livres que l’on a acheté (faillite d’amazon, nouveaux lecteur…) et nous serons proche de la perfection pour le consommateur.

  2. Pingback: LG lance la production des écrans "e-paper" souples

  3. Pingback: LG lance la production des écrans « e-paper » souples

  4. citron mecanic le

    le livre numérique va devenir une vraie révolution pas seulement pour les lecteurs mais aussi pour les éditeurs, fini les stocks à gérer, j’ai connu un éditeur qui a coulé sa boîte à cause d’une mauvaise gestion de sa logistique car ça coûte un bras à stocker les bouquins (il s’est refait depuis) mais juste pour dire que c’est un aspect crucial de la profession, et fini les livres épuisés, indisponibles, les délais de livraisons, etc. Par contre les librairies vont-elles subir le même triste sort que les disquaires indépendants ? beaucoup souffrent déjà en tout cas avant même le développement à grande échelle du livre numérique.

  5. Pingback: Clôture Wall Street : Nasdaq -0,12%; Dow Jones +0,45% | Technology News

  6. Je suis partagé : on est en train de perdre un objet de notre tradition depuis des siècles : le livre. En même temps, c’est peut-être plus respectueux de l’environnement… À vérifier, car la fabrication du Kindle a, à mon avis, plus d’impact sur l’environnement, surtout s’il faut la changer tous les 3-4 ans.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies