Suivez-nous

Sciences

Le MIT développe une solution pour surveiller un malade du COVID-19 à distance

Ce dispositif permet aux médecins de continuer à surveiller leurs patients sans pour autant s’exposer à la maladie.

Il y a

  

le

 
santé ia
© PublicDomainPictures (via Pixabay.com

Même avec les meilleures mesures, le COVID-19 reste ultra dangereux pour les professionnels de santé qui luttent quotidiennement en première ligne au contact des malades pour les aider à se débarrasser de ce virus. Pour remédier à ces risques trop importants en s’exposant directement aux malades, le MIT a développé une solution qui pourrait permettre de surveiller l’état d’un patient à distance.

Cette semaine, une équipe médicale basée à Boston a déclaré que le MIT leur avait fourni un dispositif leur permettant de surveiller l’évolution d’un patient atteint du COVID-19 sans contact, à distance. Ce dispositif permet d’analyser la respiration, les mouvements, ainsi que le sommeil d’un patient, grâce à des signaux sans fil.

Semblable à une box Wi-Fi, ce boîtier est capable d’analyser les signaux sans fil dans l’air et déduire grâce à l’intelligence artificielle s’il s’agit de signaux vitaux. Ce dispositif Emerald est actuellement testé dans des conditions réelles sur une patiente qui a donné son autorisation. Dr Ipsit Vahia, le médecin en charge de cette malade, observe de chez lui le progrès de sa patiente en se focalisant sur des critères bien précis comme la respiration et la vitesse de marche.

Par exemple, Emerald a permis au Dr Vahia de connaître de rythme respiratoire précis de sa patiente (qui est passé de 23 à 18 respirations par minute) sans aucun contact. Grâce à ce système, le médecin a également pu noter que la qualité du sommeil de sa patiente s’était améliorée et qu’elle était capable de marcher plus rapidement dans son appartement lorsqu’elle se rétablissait.

Le docteur Vahia explique : « Lorsque les médecins doivent interagir directement avec les patients pour effectuer des examens ou surveiller les signes vitaux, chaque étape du parcours représente un risque accru d’infection. Étant donné qu’Emerald peut générer des données sanitaires importantes sans aucun contact avec les patients, il pourrait minimiser le risque que les médecins et les infirmières attrapent la maladie de leurs patients ».

Comme le souligne également le docteur Vahia, cette pandémie a bouleversé la médecine actuelle en poussant les chercheurs et professionnels de santé à se dépasser pour trouver de nouvelles solutions qui seront réutilisables à l’avenir, même lorsque la pandémie sera éteinte.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. PapounetUT

    16 avril 2020 at 22 h 35 min

    Cette semaine, une équipe médicale basée à Boston a déclaré que le MIT leur avait fourni un dispositif leur permettant de surveiller l’évolution d’un patient atteint du COVID-19 sans contact, à distance. Ce dispositif permet d’analyser la respiration, les mouvements, ainsi que le sommeil d’un patient, grâce à des signaux sans fil.

    Donc ceux qui tirent les ficelles pour le nouvel ordre mondial nous servent comme excuse le COVID-19 pour pouvoir implanté une puce RFID sous la peau des gens pour les surveiller.

    Au début ils vont nous dire que c’est pour tracer les malades alors qu’en réalité c’est pour tracer tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests