Suivez-nous

Buzz

Le premier smiley de l’histoire daterait de 1648 ?

Jolie découverte : selon un passionné de littérature anglaise, le premier smiley de l’histoire serait apparu dans un poème du 17èeme siècle.

Il y a

le

smiley

Une histoire d’archéologie comme on les aime : retrouver dans un passé lointain (comprendre : avant internet) des traces de nos codes actuels de communication et d’organisation.

Cette fois c’est un lecteur féru de poésie qui pense avoir découvert ce qu’il croit être le premier émoticône de l’histoire, en l’occurrence un smiley dans toute sa simplicité, dans une strophe d’un poème de Robert Herrick, un poète anglais du 17ème siècle.

Encore tout émoustillé par sa découverte, le fameux lecteur s’en explique sur son blog, mais il émet lui-même un doute prudent en évoquant la possibilité d’une faute de frappe, ou d’une coquille à l’impression (en 1648, l’impression laser n’existait pas encore, on utilisait de bonne vieilles imprimantes jet d’encre).

Alors, smiley ou pas smiley ? Et pourquoi pas après tout ? Jouer avec la ponctuation n’est pas le privilège de la génération Texto, et on peut très bien imaginer que des éditeurs quelque peu iconoclastes aient eu l’idée de former un visage souriant avec deux points et une parenthèse.

Une hypothèse cependant réfutée par un certain Alan Jacobs, professeur d’anglais de son état, qui explique que la ponctuation était utilisée tout à fait différemment à l’époque de Herrick, de façon plutôt aléatoire et désordonnée, et que même l’orthographe ne connaissait pas les règles très établies qui la régissent de nos jours, puisque même William Shakespeare orthographiait son nom de plusieurs manières différentes.

Ah, et sinon, le premier vrai smiley valide et officiel, dont l’authenticité et le sens ne sont apparemment pas contestés, daterait en fait de 1982.

(source)

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

9 Commentaires

9 Commentaires

  1. JeRetiens

    15 avril 2014 at 11 h 10 min

    Chouette trouvaille ! C’est probablement une coquille ou une incompréhension de l’imprimeur mais ça fera peut-être date dans les anecdotes de l’impression.
    Parfois, l’imprimeur donne malgré lui plus de cachet que l’auteur en publiant le texte.
    Exemple génial provenant d’un poème de de Malherbe: « Rose, elle a vécu ce que vivent les roses
    l’espace d’un matin » était à l’origine écrit « Rosette a vécu ce que vivent les roses »… l’éditeur a mal lu le manuscrit et à placé Rose, elle (ette*) etc. Ce qui donne vraiment mieux au final 😀

  2. Monkey place music

    15 avril 2014 at 14 h 20 min

    C’est quand même étrange que cette coquille se trouve juste à côté du mot « smiling » !

  3. lkaplan

    15 avril 2014 at 14 h 40 min

    « en 1648, l’impression laser n’existait pas encore, on utilisait de bonne vieilles imprimantes jet d’encre »

    Pourtant cet article n’a pas été écrit le 1er avril

  4. Ben

    15 avril 2014 at 16 h 38 min

    @lkaplan, j’ai eu la meme reaction !
    Bon alors pour ceux qui ont lu la publication publicitaire sur les impressions sur ce meme site.

    L’impression jet d’encre, est apparue dans les années 1970! soit juste un an avant l’impression Laser …
    moi qui pensais que presse citron etait serieu ….

    @{Monkey place music} meme reaction, un sourire un cote du mot « sourire » drole de coincidence

  5. Syborg

    15 avril 2014 at 16 h 47 min

    Ça fait déjà plusieurs mois que cette anecdote est connue ^^. Mais je ne pense pas que ça soit un smiley, même si l’idée est agréable 🙂

  6. Eric

    15 avril 2014 at 18 h 46 min

    @lkaplan @Ben : vous croyez vraiment que quand je dis qu’en 1648 il n’y avait que des imprimantes jet d’encre je suis sérieux ? Dites-moi que c’est vous qui plaisantez, là 🙂

  7. lkaplan

    15 avril 2014 at 18 h 48 min

    @Eric Je croyais que c’était une coquille 😉

  8. Ben

    15 avril 2014 at 19 h 40 min

    @Eric, ben bosse sur ton ironie alors parce que ici la tournure fait vraiment serieuse !

  9. SNS

    15 avril 2014 at 20 h 06 min

    « de bonne vieilles imprimantes » Moi, ce qui me gêne, c’est l’absence de « s » à « bonnes », mais c’est vrai qu’un petit smiley pour montrer la blague serait adapté, justement ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests