Le Sénat américain va se pencher sur le cas de Google et sa relation avec la Maison Blanche

Un sénateur veut lancer une enquête sur la façon dont Google a été blanchi de ses mauvaises pratiques et soupçonne la Maison Blanche.

Enquête sur la relation entre Google et la Maison Blanche

En 2012, Google avait été blanchi lors d’une enquête sur abus de position dominante. Nous vous en parlions ici. Le rapport, remis par erreur par le régulateur américain du commerce au Wall Street Journal, avait déclenché une polémique sur le blanchiment dont le géant des moteurs de recherche avait fait l’objet. Un sénateur américain demande une enquête sur les conditions de l’abandon de l’enquête et le rôle qu’aurait joué la Maison Blanche.

La Maison Blanche soupçonnée d’avoir enterré l’enquête sur Google

Le sénateur américain Mike Lee, qui est aussi président du sous comité judiciaire de l’anti concurrence, souhaite auditionner le régulateur américain du commerce chargé de l’enquête sur Google pour abus de position dominante. Le régulateur avait enterré l’enquête en 2012, malgré un rapport qui révélait les pratiques frauduleuses de Google et avait, à l’époque, publié un autre rapport très expurgé qui ne faisait pas mention des abus du moteur de recherche.

Il soupçonne tout particulièrement la Maison Blanche d’avoir demandé à enterrer l’enquête sur le géant de Mountain View après la réélection de Barack Obama à l’élection présidentielle. Google avaitnotamment été un donateur très généreux lors de la campagne présidentielle de celui-ci. Les récentes révélations qui indiquent que les membres de Google ont été reçus plus de 230 fois à la Maison Blanche, soit environ une fois par semaine, ne font que renforcer les soupçons de collusion entre le moteur de recherche et la Maison Blanche.

Le rapport qui avait mis le feu aux poudres

Le rapport d’enquête envoyé par erreur indiquait de façon claire comment le moteur de recherche avait déclassé les sites concurrents pour placer en tête de résultats ses propres services, notamment dans les domaines très lucratifs des voyages ou des assurances. Ce même rapport indiquait aussi comment Google avait récupéré des informations de la concurrence et les utilisait ou encore comment il faisait pression sur ses partenaires afin de nuire aux moteurs de recherche concurrents.


  • Confederate, la nouvelle série des showrunners de Game of Thrones

    David Benioff et D.B. Weiss travaillent actuellement à un nouveau projet pour HBO baptisé Confederate. Une uchronie sur la Guerre de Sécession à découvrir à partir de 2019.  Confederate, surfe sur le succès de l’uchronie Game of Thrones n’est pas encore terminé que ses deux showrunners, David Benioff et D.B. Weiss se sont déjà vus confier une nouv […]

  • Stargate Origins, un prequel sur le web à l’automne

    Stargate Origins va redonner un petit coup de neuf à l’univers Stargate à l’arrêt depuis plusieurs années. Une série hommage à découvrir sur le web à l’automne.  Direction le passé pour Stargate Origins Quand il n’y en a plus, il y en a encore. L’univers Stargate ne semble pas avoir dit encore son dernier mot. […]

  • Confirmation ! Les Pokémon légendaires arrivent bien le 22 juillet sur Pokémon Go

    Plus d’un an après la sortie du célèbre jeu Pokémon Go, Niantic a enfin officialisé un détail que tous les joueurs attendaient avec impatience : l’arrivée des Pokémon légendaires. C’est donc demain que le premier Pokémon légendaire fera son entrée dans le jeu à Chicago. […]

Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. Pingback: Le Sénat américain va se pencher sur le cas de Google et sa relation avec la Maison Blanche - Linkeol, L'actualité des entreprises en France

  2. Pingback: Le Sénat américain va se pencher sur le cas de Google et sa relation avec la Maison Blanche - FunTracker

  3. Pingback: Marketing News | Le Sénat américain va se pencher sur le cas de Google et sa relation avec la Maison Blanche

  4. Mr Patator on

    Ca pue al politique anti-Obama du sénat républicain.
    Ca fait partie du lobbyisme.
    Que dire de MS qui a échappé à des sanctions (notamment) sa scission sous la pression de l’administration Bush ?

Send this to a friend