L’édito du lundi

L’automne qui approche est souvent la saison des salons et des conférences. Le E-Commerce tient une place de choix dans ces grandes réunions, avec notamment le Salon E-Commerce Paris 2009, qui est devenu en quelques années un rendez-vous important pour tous les e-marchands.▶ Posez toutes vos questions sur le nouveau forum Presse-citron Ajouter au panier

L’automne qui approche est souvent la saison des salons et des conférences.

Le E-Commerce tient une place de choix dans ces grandes réunions, avec notamment le Salon E-Commerce Paris 2009, qui est devenu en quelques années un rendez-vous important pour tous les e-marchands.

Ajouter au panier

On me demande souvent des conseils sur le sujet ou mon avis sur tel ou tel site ou application de E-Commerce. Je suis bien embarassé pour répondre car… je n’y connais rien. Ou alors pas assez pour émettre un avis autre que les généralités d’usage sur l’ergonomie ou le design d’un site.

Ou plutôt, je connais le e-commerce en temps que client : il ne se passe pas une semaine sans que j’effectue un achat, ou au moins une transaction sur internet, et ce dans tous les domaines, produits ou services dématérialisés. Je sais par conséquent dire si un site est bien conçu ou pas, mais mes compétences s’arrêtent là.

Car le e-commerce, que l’on pourrait considérer à l’origine comme une « simple » extension électronique des métiers de vente à distance vieux comme le monde, est devenu une science complexe qui nécessite des compétences très particulières dans différents domaines, la plupart du temps très pointus : ergonomie, eye-tracking, taux de conversion, parcours d’achat, panier moyen, analyse des profils et autres notions, nécessitent de vrais outils et de l’expertise.

Tout cela pour dire que chaque métier du web, y compris dans le conseil, se spécialise de plus en plus, et qu’il convient de bien connaître son territoire de compétences afin de ne pas en dépasser les limites.

Par exemple mon truc à moi c’est le contenu : comment mettre celui-ci en valeur afin qu’il se distingue de la masse, comment le faire connaître et bien le référencer, et comment retenir les visiteurs et les inciter à revenir, comment rédiger des accroches, organiser ses textes, sa présentation, mettre en place une campagne de buzz ou de e-marketing… quand on n’a rien à vendre, ou tout du moins rien qui ne se commande en cliquant sur « Ajouter au panier ».

La télévision, star des salons, et du nôtre ?

Je reviens d’un salon où j’ai vu probablement des centaines, voire des milliers de téléviseurs, de tous formats, de toutes couleurs, chacun proposant des fonctions différentes et plus évoluées que celles de son voisin de stand. Et pourtant, je vais vous faire une confidence : je m’en fous un peu, car je n’ai jamais été fan de l’objet « téléviseur » comme on peut l’être d’un smartphone ou d’un netbook. Peut-être parce-que je ne regarde pas énormément la télé, mais aussi parce-que le téléviseur est juste un terminal pour moi, un support que l’on plaque au mur ou sur une tablette au salon, et dont la qualité principale devrait être… de disparaître complètement. Difficile dans ce cas de tomber amoureux d’un gagdet invisible, n’est-ce pas ? Bref, les prouesses technologiques des constructeurs de TV me laissent de marbre, même si bien sûr j’apprécie comme tout le monde de regarder un bon film sur mon Samsung ultra-plat à écran 92 cm machin-truc… Comme Mission Impossible 3 hier soir par exemple.

L’attaque des tablettes

Vous l’avez peut-être remarqué : les tablettes tactiles internet, aussi appelées MID (pour Mobile Internet Device) se multiplient comme les petits pains, et cela n’est pas pour me déplaire. Lisez- à ce sujet l’article de Fred Cavazza sur le sujet, et complétez avec mon précédent billet : Tablettes internet : usages et offre disponible.

J’y reviendrai plus en détail dans un prochain article, car le sujet mérite que l’on sy attarde un peu, notamment du point de vue des usages.

Je vous souhaite une belle semaine.


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Pingback: Tweets that mention e-commerce, contenus, l'édito du lundi de Presse-citron | Presse-Citron -- Topsy.com

  2. Moui, je suis tout à fait d’accord avec toi : les télés, je m’en fout à moitié.

    Mais c’est surtout parce que je n’utilise jamais ma TV avec son tuner (elle n’est pas branchée à la prise murale), mais seulement avec un lecteur BluRay. Donc en soi, ma TV devient un écran de projection de film.

    Donc rien à secouer de toutes les fonctions connexes aux programmes TV, de savoir le résumé de tel programme ou du suivant… JE M’EN FOUT.

  3. Bonjour Eric,

    J’ai fais un saut hier au Salon E-commerce de Paris et je l’ai trouvé très intéressant :
    http://www.itsystem.fr/blog/vi.....e-a-paris/

    Au détour des plaquettes distribuées par les exposants, je suis tombé sur celle de Cybercité et dedans j’ai pu lire une interview de toi à propos des blogs et du référencement : quel plaisir de voir un visage connu 😉

    Au plaisir.
    Claude

Send this to a friend