L’édito du lundi

Après le mois  mouvementé qui vient de s’écouler, pendant lequel j’aurais presque fini par oublier où j’habitais, j’entame enfin une semaine plutôt calme, sans aucun rendez-vous, ce qui n’a pas dû m’arriver depuis… depuis quand déjà ? Du coup je vais pouvoir rattraper mon retard sur l’actualité, bloguer de nouveau au rythme habituel, répondre à

Après le mois  mouvementé qui vient de s’écouler, pendant lequel j’aurais presque fini par oublier où j’habitais, j’entame enfin une semaine plutôt calme, sans aucun rendez-vous, ce qui n’a pas dû m’arriver depuis… depuis quand déjà ?

Du coup je vais pouvoir rattraper mon retard sur l’actualité, bloguer de nouveau au rythme habituel, répondre à mes emails (certains datent de juillet dernier, avant les vacances, désolé pour les expéditeurs concernés…), avancer sur certains dossiers et notamment la prochaine version de Presse-citron, préparer quelques questions pour mon interview de Steve Ballmer (dont je parlerai plus en détail dans un prochain billet) et finir de boucler ma présentation sur les blogs d’entreprise. Ce qui fait déjà beaucoup n’est-ce pas.

Ce qui donne un édito court sur pattes aujourd’hui, car je n’ai pas grand chose d’autre à vous dire de passionnant 🙂

Home sweet home, quoi, même si la magie des voyages, surtout ceux au long cours,  deviendrait vite une vraie drogue pour moi.

Je vous souhaite une excellente semaine, et croisons les doigts pour que l’été indien s’étire encore un peu.


Nos dernières vidéos

2 commentaires

Répondre