Suivez-nous

Crypto-monnaies

Les arnaques sur Libra n’ont même pas attendu le lancement de la cryptomonnaie

Libra n’est pas encore opérationnelle, mais certaines arnaques le sont déjà.

Il y a

  

le

 

Par

Portefeuille Calibra
Calibra, un portefeuille de cryptomonnaies Libra qui sera opéré par Facebook / © Calibra

Récemment dévoilé, le projet Libra de la Libra Foundation, dont Facebook fait partie, sera opérationnel en 2020. Mais en attendant son lancement, la cryptomonnaie fait déjà face à de nombreux obstacles politiques et réglementaires dans plusieurs pays, dont principalement les États-Unis, où le responsable blockchain de Facebook a déjà été auditionné au Congrès.

En plus des obstacles réglementaires, les arnaques sur Libra ont déjà commencé à être lancées, alors même que la cryptomonnaie n’est pas opérationnelle.

Rien que sur Facebook et sur Instagram, un journaliste du Washington Post a par exemple repéré une douzaine de faux comptes, fausses pages et de groupes qui se décrivent comme des « hubs » de la nouvelle monnaie numérique. D’après le Washington Post certains de ces sites proposeraient de « vendre » des Libra à prix réduit si l’internaute clique sur des liens potentiellement frauduleux.

Dans la plupart des cas, les arnaqueurs utilisent des images officielles de Libra afin de tromper les internautes en faisant croire à ceux-ci qu’il s’agit de canaux de communication officiels.

Le Washington Post évoque par exemple une vidéo dans laquelle des images de Mark Zuckerberg sont utilisées pour faire croire aux internautes que « 20 millions de Libra coins » ont été distribués pour les early birds de la monnaie numérique.

Un problème de confiance

Bien entendu, les autres cryptomonnaies comme le Bitcoin sont également victimes d’arnaques. Et celles-ci ne sont pas seulement sur Facebook et Instagram, mais aussi sur d’autres plateformes comme YouTube ou Twitter.

Néanmoins, la découverte de ces arnaques sur les services de Facebook est assez préoccupante. Après le signalement des comptes, pages et groupes par le Washington Post, le numéro un des réseaux sociaux a déjà supprimé ceux-ci. « Facebook supprime les annonces et les pages qui enfreignent nos règles lorsque nous en prenons conscience, et nous travaillons constamment à améliorer la détection des escroqueries sur nos plateformes », a indiqué un représentant du groupe.

Mais en tout cas, si Facebook veut que les gens aient confiance en sa monnaie numérique, il lui faudra être plus efficace pour détecter les arnaques concernant Libra sur ses propres services.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. matrix1984@protonmail.com

    23 juillet 2019 at 16 h 24 min

    Je suis plus un fan de la futur Libra même n’ayant aucun compte facebook que les XYZcoin qui n’ont pas de structures physiques pour garantir la structure entre l’acheteur et le vendeur.

    Le problème avec les autres XYZcoin est que les autres cryptomonnaies sont dématérialisées, décentralisées et même jusqu’à être totalement anonymes. Autant dire, aucun service n’est garanti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests