Les CSS et le W3C me CLC

Le respect des standards du web, ou plutôt du W3C, le consortium chargé de définir les règles communes d’accessiblité au web auxquelles devraient normalement se conformer tous les navigateurs et concepteurs, c’est bien. Et une bonne maîtrise des feuilles de style (CSS) permet de s’affranchir des contraintes liées aux différences entre les navigateurs pour avoir

w3c
Le respect des standards du web, ou plutôt du W3C, le consortium chargé de définir les règles communes d’accessiblité au web auxquelles devraient normalement se conformer tous les navigateurs et concepteurs, c’est bien. Et une bonne maîtrise des feuilles de style (CSS) permet de s’affranchir des contraintes liées aux différences entre les navigateurs pour avoir la garantie que ses pages web s’afficheront parfaitement et identiquement sur toutes les plateformes, y compris les petits écrans des appareils mobiles.
Alors voilà, ça c’est la théorie.
Parce-que dans la pratique, se taper une bonne grosse feuille de style bien compliquée, je vous avoue humblement que ce n’est pas ce que je préfère, même si effectivement on peut faire des miracles avec.
Mais alors, qu’est-ce que c’est fastidieux, sans parler du temps de développement au départ, même si ensuite une CSS bien pensée fera gagner beaucoup de temps dans la gestion du site.
D’accord, là je dis ça parce-que je suis un peu énervé car je viens de passer une journée à la mise en page d’un site en CSS alors qu’avec des bons vieux tableaux imbriqués ça m’aurait pris moins d’une heure et quelques clics.


Nos dernières vidéos

4 commentaires

Répondre