Les flux RSS n’ont encore noyé personne

Si vous visitez régulièrement les blogs, vous avez certainement rencontré assez souvent une icône « RSS », « XML » (en général un petit rectangle orange ou bleu en bas des menus) ou encore « Syndiquez ce site ».Kézako ? Une invitation à prendre sa carte à la CGTCFDTFO ? Pas du tout : les flux RSS sont – pour vous

rssSi vous visitez régulièrement les blogs, vous avez certainement rencontré assez souvent une icône « RSS », « XML » (en général un petit rectangle orange ou bleu en bas des menus) ou encore « Syndiquez ce site ».
Kézako ? Une invitation à prendre sa carte à la CGTCFDTFO ?
Pas du tout : les flux RSS sont – pour vous la faire courte et synthétique – des fils d’infos générés automatiquement en langage XML, qui permettent de s’abonner aux informations d’un site sans avoir à le visiter à chaque fois. Ces flux sont récupérables par l’internaute grâce à un petit logiciel, souvent gratuit, appelé lecteur RSS ou agrégateur, et les mises à jour sont automatiques : quand un site a généré une nouvelle info par rapport à votre dernière visite, celle-ci apaprait en gras avec une icôn vous indiquant que vous ne l’avez pas encore lue (un peu comme un nouveau mail dans Outlook).
Vous avez donc la possibilité de vous abonner ainsi à plusieurs blogs ou sites d’infos qui proposent un flux RSS et ainsi recevoir les infos sous forme de titres directement dans votre agrégateur, sans avoir à ouvrir ni votre navigateur internet, et encore moins aller sur les sites en question.
Si vous lisez régulièrement ce blog, je vous conseille de vous abonner à son flux RSS, ça va vous faciliter grandement la vie.
C’est notamment très pertinent si vous faites un peu de veille sur internet et que vous vous rendez tous les matins sur plusieurs sites d’infos : vous allez gagner un temps précieux à vous abonner aux RSS, sans parler du confort d’utilisation.
Bon, pourquoi je vous parle de ça, là tout d’un coup ? Tout simplement parce-que l’explosion des blogs a largement contribué à la banalisation des flux RSS, et que dans la blogosphère on a un peu tendance à surestimer le niveau de connaissance des outils web pour l’internaute moyen.
Or il s’avère qu’il y a encore loin de la coupe aux lèvres puisqu’une étude récente de Pew Internet réalisée aux USA mais certainement transposable à nos contrées indique que seulement 9% des internautes américains savent ce qu’est un flux RSS. C’est là que l’on constate le décalage entre les « acteurs » du web et les internautes.
C’est aussi pour cela que j’écris ici : parler de ma passion pour le web, mon métier, et les nouvelles technologies, mais aussi vous transmettre un peu de tout cela en essayant de ne pas oublier de vous expliquer de temps en temps certains de ces concepts qui peuvent paraître un peu abstraits et qui pourtant sont l’essence même d’internet et de son mouvement permanent.
C’que je parle bien des fois.

Liens utiles :
Syndication sur Wikipedia
– Panorama des lecteurs de flux RSS (agrégateurs) dans cet article du JDN
– Si vous utilisez Firefox, vous pouvez installer l’extension (gratuite) Sage, qui intégrera un lecteur de RSS directement dans les menus de Firefox (un régal, c’est la solution que j’utilise).


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. merci pour cet eclaircissement ça fait un moment que j en avais entendu parler mais j avais pas trop compris en quoi cela consistait

    sinon avec un modem 56k ça risque pas de me faire ramer ma connexion?
    ps le lien vrs "sage ne fonctionne pas"Not Found
    The requested URL /article2916.html/ was not found on this server.

    Additionally, a 404 Not Found error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.

  2. Merci de l’info : c’est corrigé, le lien vers Sage fonctionne maitenant (un "/" en trop:-).
    Sinon avec un modem 56 k ça ramera de toute façon moins que si on charge chaque page de chaque site séparément et entièrement. Le flux RSS est aussi en cela un économiseur de bande passante. Et puis vous pouvez choisir de ne pas avoir de mise

Répondre