Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus et les pieuvres de l’espace

Les pieuvres sont-elles des produits « locaux », originaires de la Terre ou viennent-elles tout droit de l’espace ? A moins de considérer la franchise Men In Black comme une histoire vraie, vous ne devriez même pas vous poser la question. Et pourtant, une étude controversée qui vient d’être publiée par une trentaine de chercheurs pose la question de façon très sérieuse.

La pieuvre vient elle de l'espace ?

Découvrez la panspermie

Un groupe de 32 chercheurs vient de publier une étude baptisée Cause of Cambrian Explosion : Terrestrial or Cosmic ? (« Les causes de l’explosion cambrienne : terrestres ou cosmiques ? ») dans la revue Progress in Biophysics & Molecular Biology.

La théorie derrière cet article est bien connue des amateurs de biologie et d’évolution. On parle de « panspermie ». L’idée est simple. La vie sur Terre ne serait pas entièrement due à la chance et au hasard. Mais, des organismes extraterrestres auraient été apportés sur notre planète par des comètes et des astéroïdes.

Encore un « work in progress »

Ce n’est pas une théorie récente en soi. Cela fait des années qu’elle est évoquée avec plus ou moins de sérieux. Cependant, cette étude, parce que publiée dans une revue renommée dans le milieu scientifique, lui donne un sérieux coup de projecteur.

On parle d’une époque très ancienne. Il y a 500 millions d’années. L’explosion cambrienne à laquelle on fait référence ici est une diversification soudaine et toujours mal comprise des espèces présentes sur la planète. Les rétrovirus arrivés à dos de comètes et d’astéroïdes auraient considérablement aidé à cette explosion selon l’étude.

En soi, plusieurs découvertes vont dans ce sens, des molécules sont arrivées à travers l’histoire grâce à des astéroïdes. Même de façon récente. Mais, c’est la partie des pieuvres qui pose problème. Le fait que les auteurs considèrent qu’elles ne seraient jamais arrivées sans ces molécules extraterrestres.

Au-delà d’un simple processus évolutif, les auteurs proposent la théorie que des œufs de pieuvre soient arrivée ainsi dans les météorites. Une partie très difficile à prendre au sérieux pour certains chercheurs.

Le doute est désormais là…


Un commentaire

  1. Denis Toliman le

    Article disponible en open access: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0079610718300798

    Sinon, il peux être intéressant de:
    – citer l’impact factor du journal (pour voir si ce sont des rigolos)
    – reproduire la description du journal: https://www.journals.elsevier.com/progress-in-biophysics-and-molecular-biology
    « Progress in Biophysics & Molecular Biology covers the ground between the physical and biological sciences. It indicates to the physicist the great variety of unsolved problems awaiting attention in the biological sciences. The biologist and biochemist will find that this journal presents new and stimulating ideas on structural and functional problems of the living organism. This journal will be of particular interest to biophysicists, biologists, biochemists, cell physiologists, systems biologists, and molecular biologists.  »

    On voit ainsi que le journal sert à jeter en l’air des idée et voir ou et comment elles atterrissent… Tous les journaux ne se valent pas et n’ont pas le même but!

Commenter