Les pauses publicitaires sur les vidéos Facebook débarquent en France

Gagner de l’argent avec les vidéos sur Facebook, c’est maintenant possible grâce au programme Ad Break que le réseau social déploie dans plusieurs pays, dont l’Hexagone.

Si vous êtes un utilisateur de Facebook, vous n’allez peut-être pas apprécier cette nouvelle. En revanche, si vous êtes un « créateur » qui partage des vidéos sur le réseau social, c’est une bonne nouvelle pour vous.

Alors que sur YouTube, il est déjà possible de gagner de l’argent via les publicités, Facebook ne proposait pas d’équivalent de ce programme dans l’Hexagone.

Cependant, aujourd’hui, le numéro un des réseaux sociaux déploie son programme « Ad Break » en France. En substance, il s’agit de pauses publicitaires qui interrompent les vidéos et qui permettent aux créateurs de générer des revenus.

Les Ad Break ont été testés aux Etats-Unis et il y a quelques semaines, Facebook a décidé d’étendre ce programme dans d’autres pays, dont l’Irlande, le Royaume-Uni et l’Australie. Aujourd’hui, comme le rapporte notre confrère TechCrunch, le programme est également disponible dans les pays suivants : « Belgique, Danemark, France, Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Espagne, Suède, Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, République dominicaine, Équateur, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Pérou et Thaïlande ».

> Lire aussi :  Une modératrice accuse son ex-employeur Facebook de l'avoir rendue malade

Enfin, la Facebook money en France ?

Bien entendu, ce programme n’est pas accessible à toutes les pages. Afin d’être éligible pour la monétisation des vidéos sur Facebook, il faudra totaliser au moins 10 000 followers, et avoir fait au moins 30 000 vues d’une minute. Et bien sûr, il faut aussi respecter les règles de monétisation de Facebook. Si vous voulez vérifier votre éligibilité, c’est par ici.

Cela fait longtemps que les pages influentes sur Facebook attendaient ce moyen de gagner de l’argent comme sur YouTube. Et pour Maria Smith, responsable de la monétisation, en proposant ce programme, Facebook honore son engagement envers ses partenaires qui attendaient celui-ci.

Si le programme a mis du temps à arriver, c’est parce que Facebook a souhaité proposer une bonne expérience aussi bien pour les utilisateurs, que pour les créateurs et les annonceurs. Par exemple, Facebook a découvert que les publicités étaient plus efficaces sur les vidéos longues. Et c’est pour cela qu’il y a une longueur minimum de trois minutes pour qu’une vidéo soit monétisable. D’autre part, Facebook propose également de choisir le meilleur moment pour l’interruption publicitaire.

> Lire aussi :  [Vidéo] Voici l'arme fatale de Facebook pour sécuriser les élections présidentielles

Sinon, on rappelle aussi que Facebook a récemment lancé sa plateforme vidéo Watch dans le monde entier.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.