Suivez-nous

Robots

Les robots de Boston Dynamics sont d’une grande aide contre le COVID-19

Depuis des années les robots Boston Dynamics intriguent et semblent tout droit sortis d’un film de science-fiction, mais aujourd’hui nous sommes dans la réalité et ils sont bien réels.

Il y a

  

le

 
Boston Dynamics
© Boston Dynamics

Il y a un, Boston Dynamics annonçait que ses robots quadrupèdes étaient fins près à être commercialisés. Dans le Massachusetts, les policiers ont déjà eu recours à l’utilisation de ces robots pour des situations jugées dangereuses.

Actuellement, alors que nous traversons l’une des plus graves crises sanitaires que le monde n’ait jamais connu, Boston Dynamics explique que Spot (c’est le nom de ces robots) est utilisé par un hôpital de Boston afin d’aider le personnel médical à soigner les patients. Les États-Unis comptent désormais plus de 50 000 cas recensés, c’est pourquoi tout type de renfort est bienvenu.

Désormais, Boston Dynamics travaille sur de nouveaux plans ambitieux afin de rendre le Spot encore plus utile et continuer d’aider les professionnels de santé en cette période difficile. Brigham And Women’s Hospital de l’Université de Harvard, utilise une unité de Spot afin de trier les patients suspectés d’être malades du COVID-19 et donc éviter au maximum le contact avec les médecins et infirmières.

Aujourd’hui, l’hôpital de Boston utilise ces robots comme intermédiaires entre les malades et les médecins. Les professionnels de santé restent à distance et observent ce que voit le robot depuis une tablette. Cela permet d’échanger avec les patients sans contact direct.

Voici ce qu’a déclaré Boston Dynamics dans un communiqué : « Aujourd’hui marque la deuxième semaine de présence de Spot dans un hôpital local de Boston, Brigham and Women’s, où le robot est déployé en tant que plateforme de télémédecine mobile, permettant aux prestataires de soins de santé de trier les patients à distance. Nous écoutons leurs commentaires sur la façon dont Spot peut faire plus, mais nous sommes encouragés par leurs rapports selon lesquels l’utilisation du robot a aidé leur personnel infirmier à minimiser le temps d’exposition à des patients potentiellement contagieux ».

En suivant cette même logique de restreindre le contact avec les malades, le MIT a mis au point une sorte de boîtier qui analyse en permanence l’état de santé d’un patient sans qu’un médecin ne soit obligé de visiter ce dernier régulièrement. Semblable à une box Wi-Fi, ce boîtier est capable d’analyser les signaux sans fil dans l’air et déduire grâce à l’intelligence artificielle s’il s’agit de signaux vitaux.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jean Némarre

    25 avril 2020 at 7 h 33 min

    Vous nous expliquez que l’hopital de Boston s’est payé des robots pour en faire des webcam? Finalement le gvt n’est pas si ridicule avec ses respirateurs qui ne servent à rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests