Suivez-nous

Tech

L’Inde interdit l’utilisation de TikTok, WeChat et 60 autres applications développées en Chine

Des centaines de millions d’utilisateurs d’applications chinoises concernés par cette décision du gouvernement.

Il y a

  

le

 
baidu
© L'Inde interdit l'utilisation de TikTok, WeChat et 60 autres applications développées en Chine

L’Inde vient d’interdire des dizaines d’applications développées par des entreprises chinoises au sein de ses frontières. Parmi les concernées, on retrouve TikTok, WeChat, et bien d’autres encore développées par QQ et Baidu. Le ministère des technologies de l’information a justifié cette décision en déclarant : « Au vu des informations disponibles, ils sont engagés dans des activités qui portent atteinte à la souveraineté et à l’intégrité de l’Inde, à la défense de l’Inde, à la sécurité de l’État et à l’ordre public ».

Au total, c’est précisément 59 applications qui sont concernées par cette interdiction, cela concerne également tous les services proposés par Xiaomi soit plus de 200 millions d’utilisateurs en Inde. Bytedance, la société mère de TikTok comptait passer la barre des 300 millions d’utilisateurs rien que dans ce pays d’ici la fin de l’année. À ce jour, les applications seraient encore disponibles sur l’AppStore et le Play Store, toutefois, elles devraient rapidement disparaître, mais nous ne savons pas précisément quand le gouvernement a décidé de mettre en pratique cette interdiction.

Après les États-Unis, l’Inde se met à boycotter la Chine

En plus du conflit avec les États-Unis, la Chine doit également gérer de nombreuses mésententes avec l’Inde et une telle décision ne devrait rien arranger. Les deux pays les plus peuplés de la planète s’entendent de moins en moins et la décision est à deux doigts de dégénérer. Au début du mois de juin, 20 soldats indiens ont été tués lors d’un affrontement à la frontière chinoise.

Le gouvernement indien déclare : « Le Computer Emergency Response Team (CERT-IN) a également reçu de nombreuses protestations de citoyens concernant la sécurité des données et la violation de la vie privée ayant un impact sur les questions d’ordre public. Il y a eu un fort mouvement dans l’espace public pour prendre des mesures strictes contre les applications qui portent atteinte à la souveraineté de l’Inde ainsi qu’à la vie privée de nos citoyens ».  

Alors que les États-Unis ne cessent de faire pression sur l’Europe pour éviter d’utiliser des technologies chinoises, voici donc que l’Inde entre officiellement dans ce conflit et ferme les portes d’un marché des plus importants pour les entreprises chinoises.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests