Login with Snapchat : le réseau social préparerait sa plateforme

Snapchat travaillerait sur une plateforme (similaire à celle de Facebook) permettant aux développeurs d’utiliser certaines fonctionnalités de l’application, et d’avoir un bouton « Login with Snapchat ».

Alors que Facebook vient d’être secoué après le scandale Cambridge Analytica, Snapchat développerait sa plateforme, d’après le site TechCrunch.

Grâce à cette plateforme, baptisée Snapkit, Snapchat pourrait alors proposer aux développeurs d’utiliser certaines de ses fonctionnalités sur leurs applications tierces. Par exemple, les développeurs pourraient  placer des boutons « Login with Snapchat » sur leurs applis, ce qui permettraient aux utilisateurs qui ont déjà un compte Snapchat de se connecter sans remplir de formulaires. Mais TechCrunch évoque aussi des fonctionnalités en rapport avec la réalité augmentée.

D’après le site, Snapchat travaillerait également sur un outil pour intégrer la fonctionnalité caméra de son application sur des applications tierces. Ainsi, au lieu de réinventer la roue, les développeurs pourraient directement intégrer la caméra de Snapchat (et ses fonctionnalités de réalité augmentée). Cela serait un moyen pour le réseau social d’avoir de la visibilité supplémentaire, mais aussi d’avoir du contenu. En effet, l’idée serait que lorsqu’un utilisateur se sert de la caméra de Snapchat sur une application tierce, il aura la possibilité de publier simultanément sur le réseau social.

Bien entendu, pour le moment, il ne s’agit que d’une rumeur. Cependant, c’est une stratégie qui a fait ses preuves chez Facebook. En ouvrant sa plateforme aux développeurs, le numéro un des réseaux sociaux est devenu incontournable. Google, Twitter et d’autres sites proposent aussi des plateformes similaires.

Mais Snapchat prend également des risques. En créant une plateforme, la société permet aux développeurs d’accéder aux données des utilisateurs (qui auront consenti à les partager). Cependant, par rapport à Facebook, Snapchat conserve a priori moins de données sur ses utilisateurs, ce qui réduit les risques d’un scandale à la Cambridge Analytica.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.