Suivez-nous

Smartphones

L’UFC-Que Choisir souhaite que Google indemnise les utilisateurs Android

L’association UFC-Que Choisir a annoncé qu’elle intentait une nouvelle nouvelle action de groupe contre Google afin que celui-ci indemnise les utilisateurs d’un smartphone Android.

Il y a

  

le

 
OS Android 10 Q
© Pixabay.com / andrekheren

Plusieurs associations s’attaquent régulièrement à des grands groupes américains afin d’essayer de les amener à la régulation de certaines pratiques. Cette fois-ci, c’est l’UFC-Que Choisir qui accuse Google d’avoir violé le Règlement Général de Protection des Données (RGPD).

Une action contre Google qui prendra des années avant que le verdict ne soit rendu

Comme elle l’indique dans un article sur le sujet, l’UFC-Que Choisir annonce une action de groupe contre Google, jugeant que celui-ci viole le RGPD entré en vigueur en mai 2018. En conséquence, celle-ci souhaite que la firme américaine indemnise « l’ensemble des consommateurs détenteurs d’un équipement Android (téléphone, tablette…) et titulaire d’un compte Google à hauteur de 1 000 euros ». Pour l’UFC, ce montant est une « réparation de la violation de la vie privée, en dehors de toute recherche de profit ». Une compensation qui paraît bien difficile à imaginer devenir réalité un jour, malgré les accusations portées à l’égard de l’entreprise.

Dans les faits, l’UFC-Que Choisir indique que Google n’obtient pas le consentement des utilisateurs dans le « respect de la réglementation » du RGPD. Celle-ci vise spécifiquement la collecte et le traitement des données personnelles que la firme américaine exploite par la suite pour faire de la publicité ciblée. Pour elle, les utilisateurs du système d’exploitation Android sont les premiers à être victimes des pratiques de la société, en partie parce qu’il leur est difficilement possible d’exploiter les fonctionnalités de leur smartphone sans être obligé de créer un compte Google.

Ce jour même, l’UFC-Que Choisir a également partagé un article composé de plusieurs questions-réponses portant sur son action contre Google. Comme l’association le précise, elle considère comme étant concernée les utilisateurs qui exploitent les versions Android 5 à 9. Celle-ci ajoute qu’il s’agit de 87% des versions utilisées à ce jour.

Difficile de savoir si cette action contre Google aboutira un jour, ce qui amène l’association a précisé qu’une telle procédure prendra « de nombreuses années », sachant que la firme américaine peut également décider de faire appel. Pour rappel, ce n’est pas la première fois que la société est visée par une affaire de collecte des données personnelles, si bien que la CNIL a déjà épinglé celle-ci à plusieurs reprises.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests