Connect with us

Actualités

L’union européenne souhaite étudier les conditions du rachat de Shazam par Apple

A la demande de plusieurs pays européens, la Commission Européenne va s’intéresser au rachat de Shazam par Apple. Dans le viseur, ce que l’UE souhaite vérifier, ce sont les risques pour la concurrence.

Il y a

le

C’est un petit défilé auquel a eu le droit la Commission Européenne après le rachat de Shazam par Apple. Entériné pour un montant estimé autour de 400 millions de dollars, ce deal inquiète plusieurs pays européens. Ainsi, l’Autriche, l’Italie, la France, l’Espagne, la Suède, l’Islande et la Norvège lui ont demandé d’examiner dans le détail cet accord.

« L’opération pourrait nuire de manière significative à la concurrence »

En théorie, cette acquisition n’atteint pas le niveau nécessaire de chiffre d’affaires pour que l’opération doive être notifiée à la Commission. Toutefois, le faisceau d’éléments présentés semble être suffisant. « Sur la base des éléments présentés par l’Autriche et les pays qui se sont joints à la demande de renvoi, la Commission considère que l’opération pourrait nuire de manière significative à la concurrence », détaille ainsi le communiqué. En conséquence, la Commission Européenne estime être l’autorité la mieux placée pour examiner les effets de ce rachat. « La Commission va à présent demander à Apple de lui notifier l’opération« , conclut le communiqué.

> Lire aussi :  Black Friday : Macbook Air et Macbook Pro avec -450€ de remise 🔥

Une fois les informations à sa disposition, la Commission Européenne pourra avaliser avec ou sans conditions le rachat ou ouvrir une enquête approfondie si la concurrence lui paraît être en danger.

Un symbole des ambitions d’Apple

Pour Apple, ce rachat, finalement mineur d’un point de vue du montant, incarne surtout la volonté affirmée de maîtriser tout l’écosystème musical et de continuer sa remontée sur Spotify. En effet, il y a quelques jours, on apprenait que la marque à la pomme pourrait passer au premier rang des services de streaming musical payant aux USA dans les prochains mois. Au niveau mondial, la tendance semble identique.

Reste désormais à savoir quelle sera la décision de la Commission Européenne, mais aussi celle d’Apple ensuite. On le sait, les multinationales américaines ne sont pas forcément les plus grandes fans de la législation européenne. Hormis bien sûr, pour tout ce qui concerne les avantages fiscaux…

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Pays Europe

    24 février 2018 at 20 h 10 min

    Effectivement il convient de bien étudier la situation avant toute achat. Le problème est toujours le même en seins de l’Union Européenne , trouver tous ensemble la bonne décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests