Connect with us

Actualités

L’université d’Arizona peut désormais savoir à l’avance si des étudiants risquent de décrocher

A partir des données des cartes des étudiants, l’Université d’Arizona veut être capable de prévoir les étudiants qui vont abandonner leurs études.

Il y a

le

L'université d'Arizona veut prédire les abandons d'étude en analysant les donnés des cartes étudiant

C’est un projet qui peut faire penser à Minority Report, alors que dans le film, les autorités voulaient prévoir les meurtres, l’université d’Arizona a pour ambition de pouvoir repérer les étudiants qui veulent abandonner leurs études ou changer d’université. Pour cela, des chercheurs vont compiler les données des cartes des différents étudiants.

Analyser les données des cartes des étudiants pour anticiper les abandons

Concrètement, sur ce campus, les usages de ces cartes sont plutôt larges. Elles sont utilisées pour entrer dans les résidences, dans les halls, la bibliothèque ou encore les zones de loisirs. Elles servent aussi à faire des achats aux distributeurs de boissons par exemple. Au total, plus de 7.000 emplacements différents sont identifiés. « En suivant leurs traces digitales, on peut explorer leurs schémas de déplacements, leurs comportements et leurs interactions et cela vous apprend beaucoup sur eux  » explique Sudha Ram, un professeur en gestion des systèmes d’information qui est en charge de cette initiative dans un communiqué de presse.

> Lire aussi :  L'inventeur du web veut que les internautes reprennent leurs données en main

Ce projet est déjà lancé depuis 3 ans dans l’université et a permis un taux de prédiction de 73% des élèves qui vont abandonner leurs études ou changer d’université. Maintenant, qu’ils savent que le système fonctionne, l’idée est de l’utiliser pour aider les étudiants. Ainsi, ils veulent permettre aux conseillers académiques d’accéder à ces données en temps réel. Selon cette étude, un étudiant sur le point d’abandonner à moins d’interactions sociales et un comportement plus erratique sur le campus. Ils seraient même capables de faire la différence dès les premiers jours sur le campus.

Les effets sont tangibles. En 2017, le taux de maintien des étudiants est monté à 86,5% pour les étudiants américains et 89% pour les étudiants internationaux. La moyenne nationale se situe à 78%. L’université reste encore loin derrière les meilleures comme Yale ou Columbia qui ont des taux de 99%.

Sources : 123

 

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Tom

    13 mars 2018 at 12 h 47 min

    On peut avoir les sources ?

    • Emmanuel Ghesquier

      14 mars 2018 at 1 h 31 min

      C’est fait, désolé.

  2. anonymus

    13 mars 2018 at 23 h 25 min

    c’est pathétique
    la société de surveillance totale arrive préparer vous
    au point ou on en est plus rien ne m’étonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests