Marie Claire dénonce le harcèlement sexuel avec le hashtag #IndifferenceZero

Le média Marie Claire souhaite sensibiliser le grand public avec l’opération de communication #IndifferenceZero contre le harcèlement dans les transports communs et avec le soutien d’une trentaine de personnalités.

Pour la journée des droits des femmes qui aura lieu le jeudi 8 mars, le magazine féminin Marie Claire spécialisé dans la beauté et la mode a décidé de soutenir les femmes qui sont victimes d’agression sexuelle dans les lieux publics.

Une campagne contre le harcèlement sexuel avec #IndifferenceZero

Le 8 mars et au lendemain de la présentation du projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, Marie Claire appellera à une prise de conscience collective et à des gestes solidaires contre le harcèlement pour faire reculer les violences à l’égard des femmes dans l’espace public.

Marie Claire s’engage donc dans une opération de sensibilisation intitulée #IndifferenceZero pour faire reculer les violences sexistes dans les lieux publics. Le magazine utilise ainsi un message provocateur dans lequel les agresseurs remercient les personnes qui se taisent et qui n’interviennent pas lorsque des actes de harcèlement se produisent devant leurs yeux.

> Lire aussi :  Thalys célèbre Bruxelles et ses habitants avec la chanteuse Angèle

100 % des femmes ont déjà été victime de harcèlement dans les transports

Selon le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, toutes les utilisatrices des transports en commun franciliens, sans exception, ont été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement sexiste ou d’agressions. Face à ce constat, Marie Claire a décidé d’inviter à la mobilisation de toutes et tous et de nombreuses personnalités ont soutenu cette opération. On peut citer notamment le chef pâtissier Christophe Michalak ou encore l’actrice Sandrine Kiberlain.

L’opération de communication est signée DDB et sera diffusée sur les canaux digitaux du magazine ainsi que dans les différents titres du groupe Marie Claire. S’en suivra également une opération de street marketing et un affichage digital (du 8 au 10 mars) sur des lieux importants de la capitale avec les réseaux du GIE Mediatransports, PhenixDigital, Maison de la Presse et Mag Presse. Enfin, un dossier de 10 pages sur le harcèlement dans l’espace public a été publié le 5 mars.

> Lire aussi :  15 ans plus tard, IKEA sort la suite d'une de ses anciennes publicités

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.