Mark Zuckerberg avait prévu un nouveau tacle pour Apple, face au Congrès

Les relations entre Mark Zuckerberg et Tim Cook, le patron d’Apple, ne sont pas près de s’améliorer.

Alors que Facebook vit l’un de ses pires moments, suite à l’éclatement du scandale Cambridge Analytica, Tim Cook a dénoncé le modèle économique du réseau social, qui utilise des données d’utilisateurs (mais ne les vend pas) pour afficher des publicités ciblées.

Mark Zuckerberg a déjà réagi à ces attaques. Mais ses notes suggèrent que le PDG de Facebook avait prévu de tacler une fois de plus Apple à son audition au Congrès.

Hier soir, Zuckerberg a passé 5 heures à répondre aux questions des sénateurs américains. Durant une pause, il a oublié ses notes sur la table. Et bien entendu, les journalistes en ont profité pour prendre des photos.

Mark Zuckerberg avait prévu ceci : « Beaucoup d’histoires sur les applications abusant des données Apple, jamais vu Apple aviser les gens ».

« Nous ne vendons pas de données »

Sinon, lors de son audition, Mark Zuckerberg semble également avoir eu du mal à expliquer aux sénateurs que si l’entreprise monétise son audience, il ne « vend » pas de données aux annonceurs (quelque chose qu’il a dû répéter).

« Il y a une idée fausse très commune que nous vendons des données aux annonceurs », a déclaré le patron de Facebook, en réponse au sénateur John Cornyn. « Nous ne vendons pas de données aux annonceurs. Ce que nous permettons aux annonceurs, c’est de nous dire qui ils veulent atteindre, puis nous faisons le placement ».

Afin de clarifier les choses, il donne un exemple concret :

« Si un annonceur vient nous dire: ‘’D’accord, je suis un magasin de ski et je veux vendre des skis aux femmes’’, nous pourrions avoir du sens parce que les gens ont partagé du contenu lié au ski ou ont dit qu’ils étaient intéressés. Ils ont partagé s’ils sont une femme. Puis, nous pouvons montrer les publicités aux bonnes personnes sans que ces données ne changent de mains ».


2 commentaires

    • Si vous ne voyez pas de différence entre le bizmodèle d’Apple VS Facebook (ou google & consort) c’est que vous ne comprenez rien à rien comme la plupart des utilisateurs de services dit « gratuits » et qui n’ont jamais lus ne serait qu’un chapitre des cgu (relisez celles de gmail c’est édifiant)

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies