Un match de tennis pour protester contre le mur à la frontière mexicaine

Le tennisman suédois Björn Rune Borg s’engage contre le gouvernement de Donald Trump et sa proposition de construire un mur entre le Mexique et les États-Unis.

Le tennis au-delà des frontières

C’était l’une des promesses fortes de Donald Trump s’il était élu à la présidence des États-Unis : bâtir un mur à la frontière mexicaine, financé par le Mexique et visant à lutter contre l’immigration. Afin de protester contre ce projet, la marque de vêtements de l’ancien tennisman Björn Borg a organisé un match amical de tennis directement à la frontière entre les deux pays avec un message fort à faire passer : “le tennis au-delà des frontières”.

Une opération de communication forte mais qui arrive peut-être un peu tard puisque les publicités anti-Trump étaient apparus en février lors du Super Bowl.

Avantage : Björn

Le spot promotionnel, filmé à la façon d’un documentaire par le réalisateur Klaus Thymann, réunit deux jeunes tennismen, l’un mexicain et l’autre américain qui s’affrontent à la frontière de leurs pays respectifs.

Björn et le réalisateur n’ont pas eu l’autorisation du gouvernement américaine de filmer à la frontière américaine et le projet a ainsi été soutenu par six organisations mexicaines et sponsorisé par l’agence Round & Round.

Un message clair et percutant de la part du tennisman : le sport est universel, dépasse les frontières et rassemble toutes les nations, quel que soit le lieu et les origines de chacun.

Ce n’est pas la première fois que des personnalités s’engagent contre le président américain. Il y a quelques mois, de nombreux sportifs, stars du show-business et acteurs économiques avaient publiquement exprimé leur désaccord avec le décret anti-immigration de Donal Trump qui interdit l’entrée aux États-Unis de ressortissants de sept pays à majorité musulmane. Fin janvier, des joueurs et des clubs de football avaient également pris position contre la construction du mur à la frontière mexicaine.

On attend désormais la réponse du gouvernement américain, mais le symbole et les images sont déjà forts. Pour Donald Trump, il ne suffit plus désormais de proposer des box à son effigie pour calmer ses détracteurs.

 

 


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend