Connect with us

Internet

#MeToo : Google illustre l’ampleur du mouvement avec une carte interactive

En se basant sur Google Trends, l’entreprise américaine a développé un projet qui permet de visualiser les tendances de recherche du mouvement #MeToo d’octobre 2017 à aujourd’hui.

Il y a

le

#MeToo Me Too Rising

En octobre 2017, l’actrice américaine Alyssa Milano partageait un message sur Twitter dans lequel elle encourageait les femmes à témoigner des violences sexuelles qu’elles avaient déjà subies au cours de leur vie. Par la suite, le mouvement a largement pris de l’ampleur dans le secteur du cinéma, entraînant par exemple une large prise de parole à l’encontre du producteur Harvey Weinstein. Peu à peu, plusieurs actrices ont dénoncé les actes dont ce dernier serait coupable, si bien qu’une enquête est actuellement en cours. De fait, le mouvement #MeToo a pris une large ampleur à l’international, donnant vie à des hashtags tels que #BalanceTonPorc en France, entre autres. Pour sa part, Google a mis en place un projet qui permet de visualiser l’effet du mouvement à l’échelle du monde en se basant sur les tendances des recherches des utilisateurs.

L’Inde, actuellement très intéressée par #MeToo

De fait, « Me Too Rising » est une carte interactive permettant de visualiser simplement les lieux dans lesquels les recherches en lien avec #MeToo ont été le plus effectuées dans le monde. Ainsi, il est possible de savoir dans quelles villes du monde le terme a été le plus recherché d’octobre 2017 à ce jour. Google rapporte que le mouvement aurait entraîné des recherches dans 195 pays du monde, c’est-à-dire tous les pays de la planète.

> Lire aussi :  Un logiciel vendu sur WhatsApp permettrait de créer une fausse identité en Inde

Ce 24 octobre, les villes les plus concernées par les recherches sont cinq villes situées en Inde : Lukas, Chicalim, Hassan, Udupi ainsi que Tumakuru. Si le pays est aussi sujet aux recherches sur #MeToo, c’est parce qu’une actrice du pays s’est exprimée sur le sujet il y a un peu plus d’une dizaine de jours. À la télévision, Tanushree Dutta a, entre autres, déclaré : « Il me tenait par les bras, me bousculait, puis il demandait aux chorégraphes de bouger et de m’apprendre à danser, et l’autre chose que je sais, c’est qu’il voulait faire une séquence intime avec moi. C’était ridicule ». Elle évoquait alors son expérience avec Nana Patekar, acteur et réalisateur indien qui a nié les faits. En témoignant de la sorte, Tanushree Dutta aurait largement contribué au développement du mouvement en Inde, pays dans lequel plusieurs cas similaires ont été rapportés par des personnalités publiques. Nul doute que ce témoignage a largement contribué à l’ampleur des recherches indiennes que l’on constate aujourd’hui sur Me Too Rising.

> Lire aussi :  Tinder veut inciter les femmes à faire le premier pas en toute sécurité

Des informations supplémentaires sur le mouvement #MeToo sont disponibles lorsque l’on clique sur une ville.

Source

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. djézouy

    24 octobre 2018 at 20 h 50 min

    C’est quoi cette abomination, et les hommes qui subissent des discriminations et des violences dans des pays complètement féministe et matriarcal, mais on est en train de faire du monde une prison à ciel ouvert matriarcal et féministe carrément, mais où on va

  2. djézouy

    24 octobre 2018 at 20 h 56 min

    Et pour rajouter, dans nos pays d’occident il n’y a pas à avoir de #metoo, il y a des problèmes oui certe mais c’est bon on est quand même de bon pays pour les femmes qui sont ultra privilégiés en occident, alors je suppose qu’on ne va pas diffuser le commentaire, forcément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests