Suivez-nous

Internet

Microsoft avertit sur des menaces informatiques visant le vaccin du COVID-19

Pour Microsoft, deux problèmes mondiaux se présentent aujourd’hui : l’épidémie et les cyberattaques.

Il y a

  

le

 
Covid vaccin cybersecurite
© Unsplash / Vincent Ghilione

« Les cibles comprennent des sociétés pharmaceutiques et des chercheurs de vaccins de premier plan au Canada, en France, en Inde, en Corée du Sud et aux États-Unis » déclarait Microsoft vendredi, dans une note de blog. Ces dernières semaines, le géant de la tech rapporte avoir enregistré de multiples tentatives d’espionnage et de vol de données au sujet des recherches et des tests pour un vaccin contre la COVID-19.

« Au cours des derniers mois », déclarait Microsoft, trois groupes malveillants sur internet provenant de Corée du Nord et de Russie auraient tenté des attaques informatiques sur grandes sociétés pharmaceutiques et chercheurs de vaccins. Associated Press rapporte que chacun d’eux serait soutenu par leur État.

Pour Microsoft, ces comportements devront cesser et son président Brad Smith invitait au Forum de Paris sur la paix les dirigeants à faire respecter le droit international et à prendre des mesures pour protéger les établissements de santé.

Microsoft acclame sa présence

L’entreprise insistait dans son communiqué sur la présence de deux problèmes mondiaux à l’heure actuelle : l’épidémie et « l’utilisation accrue d’Internet par des acteurs malveillants pour perturber la société ». Les deux peuvent n’en faire qu’un mais à ce sujet, l’entreprise en profitait pour affirmer dans sa note que ses produits de sécurité informatique avaient permis de bloquer chacune des tentatives.

Dans le détail, il est rappelé la mise à disposition d’AccountGuard, un service de notification de menaces mis au point par Microsoft, aux organisations travaillant sur la COVID-19. Aux dernières nouvelles, elles seraient 195 à avoir souscrit à ce dispositif qui agirait comme une protection aux messageries informatiques des personnels. 1,7 million de compte serait actuellement surveillés par Microsoft.

Les États engagés

La note ne tournait pas uniquement autour des protections de Microsoft, et rappelait aussi l’historique des liens diplomatiques entre les États quant à leurs engagements dans la protection des acteurs de la recherche médicale. À ce sujet, Microsoft mentionnait la déclaration d’Oxford, « sur les protections du droit international contre les cyberopérations ciblant le secteur des soins de santé ».

Depuis mai, un groupe de 136 experts du droit international avait mis en lumière l’obligation des États à faire respecter le droit international s’appliquant aux installations médiales, y compris celles travaillant sur la COVID-19. En abordant ce point, Microsoft soulève ainsi la question de l’obligation des États à prendre des mesures face à leurs engagements, et en particulier sur la protection informatique.

Lire aussi : découvrez notre comparateur des meilleurs antivirus du marché

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests