Une autre mise à jour du fil d’actualité Facebook met en avant les infos locales

Facebook lance une autre mise à jour de son fil d’actualité. Et cette fois-ci, elle favorisera les sources d’infos locales avec une audience concentrée.

Le ménage continue sur le fil d’actualité de Facebook. En début d’année, le numéro un des réseaux sociaux avait annoncé une mise à jour de l’algorithme du fil d’actualité qui donne plus de visibilité aux profils et moins de visibilité aux pages. Cette mise à jour favorise également les publications qui génèrent des discussions entre utilisateurs qui se connaissent.

Puis, Facebook a voulu rehausser le niveau de fiabilité des infos qui sont mises en avant sur ce fil d’actualité. Et afin de savoir quelles sont les sources d’infos fiables, il utilise un sondage et se base sur les réponses des utilisateurs à deux questions. Cette mise à jour est déjà déployée aux Etats-Unis, et a fait couler beaucoup d’encre la semaine dernière.

Maintenant, Facebook veut également mettre en avant les informations locales. Cette nouvelle mise à jour, qui sera d’abord déployée aux Etats-Unis avant d’arriver dans d’autres pays, vient d’être annoncée dans un billet de blog du réseau social. « Ce mois-ci, nous avons annoncé des changements pour prioriser les messages d’amis et de sources d’information de haute qualité », lit-on. « Aujourd’hui, nous mettons à jour le fil d’actualité pour prioriser également les nouvelles locales afin que vous puissiez voir les sujets qui ont un impact direct sur vous, votre communauté et découvrir ce qui se passe dans votre localité ».

Comment Facebook identifie-t-il les médias locaux ?

Afin de savoir qui sont les éditeurs d’infos locales, Facebook se base sur les comportements des utilisateurs. Un site dont les liens sont ouverts par des lecteurs situés dans une petite zone géographique est considéré comme local. Et celui-ci bénéficiera d’une meilleure distribution sur le fil d’actualité des personnes situées dans la localité concernée (si ces personnes suivent la page Facebook ou si un lien est partagé par des amis).

Facebook précise aussi qu’il n’existe pas de critère d’éligibilité pour que les éditeurs deviennent des sources d’infos locales. De ce fait, « les grands éditeurs locaux en bénéficieront, ainsi que les éditeurs qui se concentrent sur des sujets spécifiques tels que les sports locaux, les arts et les articles d’intérêt humain ». Mais les petits médias pourraient un peu plus bénéficier de cette mise à jour par rapport aux grands médias parce que les audiences des petits acteurs tendent à être « concentrées » sur une petite zone géographique. En tout cas, il s’agit d’un nouveau paramètre que les médias devront désormais prendre en compte.

En plus de cette mise à jour du fil d’actualité, Facebook teste aussi une nouvelle section dédiée aux infos et aux événements locaux dans quelques villes américaines. Aujourd’hui, il annonce qu’il a l’intention d’étendre ce programme.

Le PDG Mark Zuckerberg a également publié un statut Facebook pour annoncer cette nouvelle mise à jour. Selon ses explications, celle-ci entre toujours dans le cadre de son défi (et celui de Facebook) pour l’année 2018 : s’assurer que Facebook n’est « pas seulement amusant, mais bon pour notre bien-être et pour la société ».

D’après le PDG de Facebook, les recherchent suggèrent l’existence d’une corrélation entre la lecture des infos locales et l’engagement civique. « Les gens qui savent ce qui se passe autour d’eux sont plus susceptibles de s’impliquer et de faire la différence ».


Commenter