Comme ce vieil Ernest

J’ai hésité à intituler ce billet Retour vers le papier, car c’est un peu ce qui se passe actuellement dans mon organisation de blogueur.Vous connaissez peut-être mes théories sur le zéro papier, qui ne sont que des théories : je constate à l’occasion de la rédaction d’articles plus longs et plus argumentés, que le passage

J’ai hésité à intituler ce billet Retour vers le papier, car c’est un peu ce qui se passe actuellement dans mon organisation de blogueur.
Vous connaissez peut-être mes théories sur le zéro papier, qui ne sont que des théories : je constate à l’occasion de la rédaction d’articles plus longs et plus argumentés, que le passage par le listage d’idées sur un bon vieux bloc-note reste encore non seulement incontournable mais finalement très efficace, même si des années de couple infernal clavier-écran font que j’écris aussi mal que votre médecin de famille.
J’utilise donc un petit bloc-notes (offert par Google dans un pack au Web3) et mon traditionnel cahier à petits carreaux, qui me suivent presque partout, prêts à délester charitablement mon cerveau parfois en surchauffe.
Depuis peu je tombe souvent sur des sites ou blogs faisant mention de Moleskine.

Moleskine

Ma curiosité naturelle me poussant à chercher ce qui se cache derrière ce délicieux vocable (qui me dit quand même quelque-chose), j’ai vu que le Moleskine est une sorte d’agenda bloc-notes papier existant sous plusieurs formes qui semble être devenu un must chez les blogueurs américains.
Du papier pour les geeks en quelque sorte. Papier ? Geek ? Un truc invraisemblable, quoi.
Je ne sais pas ce que ce Moleskine a de si spécial et si on le trouve en France (je ne serai jamais journaliste, je fais mes investigations après avoir écrit mes billets), mais je me dis que si même Hemingway ou Picasso en utilisaient un, c’est forcément bien.
Et que cela pourrait même peut-être représenter une solution élégante pour prendre des notes et jeter des idées sur le papier et vous pondre des articles correspondant encore davantage au standing exigeant du Presse-citronnaute (mode fayot).
Vous connaissez ? Vous utilisez ? Vous aimez ?


Nos dernières vidéos

64 commentaires

  1. C’est un carnet notamment utilisé pour prendre des notes ou pour dessiner : très bonne qualité de papier, de finition, etc.

    Mais c’est pas limité aux blogueurs 🙂

  2. effectivement, le terme Rolls des bloc-notes est tres bien trouve!

    Je pense que son succes tient en 4 mots; compacite (pour les modeles originels), qualite du papier, qualite de la couverture, image (un rien exclusive, meme si ca se perd un peu vu son succes recemment)

  3. " LE carnet ! mais trop cher pour moi! "

    Il y à le " Carnet Moleskine blanc "
    Qui contient 192 page blanche pour seulement 11,50€.

    11€ sa passe encore.

  4. J’en utilise tous les jours! Au boulot avec les grands carnets, avant mon iPhone avec leur agenda, et perso avec leurs carnets qu’il faut que je ressorte parce que non, vraiment, prendre des notes sur un PDA, c’est vraiment pas pratique.
    Accroc moi, non pas du tout 🙂

  5. Le Moleskine est un must de tout écrivain/journaliste/poète qui se respecte… Plus qu’un outil de bloggeur à part entière, c’est le compagnon du voyageur.

    J’en utilise un aussi, même si c’est plutôt pour dessiner que pour y prendre des notes (il en existe de spécifiques pour les croquis). Pour ce dernier usage, mon iPhone est fort pratique je dois dire. De même, pour garder sous le coude un lien que l’on compte publier, un rapide ajout dans une section spéciale des marque-pages et le tour est joué.

    iPhone + MacBook + Moleskine, l’indispensable du bloggeur moderne.

  6. Tout simplement un super bloc notes! avec comme avantages de posséder un élastique pour le maintenir fermé ainsi qu’une petite poche pour y fourrer n’importe quoi!

    Pour conclure Moleskine est à l’artiste ce que l’atome est à la matière!

  7. @1984 : ceux que j’ai vu en magasin était plus cher ^^

    et ma pauvre non paye d’étudiant aide pas 🙂 mais c’est un projet à court terme 😉

  8. Oui c’est un beau carnet… après tout est une question de mode, et d’autant plus quand on parle de blogs 🙂 Pour dessiner c’est l’idéal (surtout qu’il existe en beaucoup de types de reliures différentes), mais pour écrire… c’est juste un carnet 🙂

  9. J’ai découvert Moleskine il y a 5 mois. On m’en a offert un en cadeau. Depuis, je suis devenu accro à un point inimaginable à tel point que je note absolument TOUT dessus. Je n’utilise plus du tout mon PDA pour prendre des notes.

    Pourquoi ca marche ?
    1. Le papier est fabuleux. Un vrai plaisir d’écrire dessus
    2. Il est "classe". Tu peux sans probleme arriver avec en réunion sans faire le plouc
    3. Il est solide. Tu peux donc te le trimballer partout.
    4. Il a un genre d’élastique qui te permet de le maintenir fermé en permanence quand tu ne l’utilises pas. Avantage: Tes pages ne se cornent pas dans ton sac

    Son grand défaut est simple: Je viens de perdre mon premier moleskine avec toutes mes notes dessus. J’ai du en recommander un hier que j’ai recu ce matin.
    Il manque donc un Moleskine Backup System par rapport au PDA.

    Eric, achètes en un…Tu vas devenir accroc.

  10. Je ne connaissais pas ce fameux bloc-note (je suis assez emballé du coup) mais je peux déjà te confirmer que, écrivant beaucoup de choses chaque jour, le cahier grand format grands carreaux avec marge à spirale est de retour pour tout le monde chez MonNuage. Les écrits restent…

  11. J’utilise des carnets Moleskine depuis trois ans.

    Un peu cher mais quel confort d’utilisation (grande qualité de papier, format réduit, son élastique bien pratique).

    Avec mon Palm, il ne me quitte jamais. En plus ils ont la même dimension.

  12. Ouip’, moi qui suis en école d’art, beaucoup d’élèves ont leur Moleskine, ça fait chic et à savoir aussi, que derrière tout ça il y’a l’aura de tous les "grands artistes" qui utilisaient à l’époque, eux aussi des Moleskines… Mais bon, c’est vrai que ça coûte cher, surtout pour gribouiller deux ou trois petites bétises… Je vote pour Muji aussi, très bon marché, bonne qualité, sobriété..Et également extrêmment prisé des étudiants en arts ! (pour info, je suis à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratif :p)

  13. Honnêtement je pense qu’on trouve dans le commerce des carnets de qualité équivalente. Mais parce que Hemingway et Picasso l’ont utilisé par le passé, Moleskine fait partie de ces produits qui ont une histoire au point d’être devenu des mythes. En possédant un Moleskine, on a l’impression d’être un peu Hemingway soi-même. Je le comparerais un peu à un Stradivarius, on sait faire aujourd’hui des violons tout aussi bons qu’un Stradivarius mais un Stradivarius reste meilleur parce que par son histoire, par tous les violonistes virtuoses qui l’ont utilisé auparavant, il donne à celui qui l’utilise un surcroît de confiance, un supplément d’âme qui change son interprétation d’une oeuvre. Moi j’ai la version "80 pages-Papier épais" idéal pour faire des croquis.

  14. On en trouve partout à Lyon : Gibert, la Papeterie, même Decitre ^^ Tu devrais trouver facimement 😉

    Et le Moleskine, c’est pas pour les geeks, c’est pour tous ceux qui écrivent tout simplement (voire qui dessine).

  15. J’ai l’impression qu’on redécouvre un peu le monde. Le carnet Moleskine, cela fait au moins 20 ans qu’il existe dans sa forme actuelle.

    Très bon carnet de voyage au demeurant.

  16. J’utilise un carnet moleskine depuis quelques mois, je trouve ca chouette (j’ai pris un ligné avec couverture flexible) mais tout de même assez cher (11,50€).
    J’aime bien Muji mais j’ai peur que ça soit un peu fragile :S
    En tout cas c’est plus simple de noter quelque chose sur un carnet papier que sur un con d’iPhone !

  17. ah le carnet d’hemingway, je les utilise depuis plus de deux ans, car l’objet est beau et permet un certain confort d’utilisation… J’ai même vu un de mes oncles l’utiliser pour réaliser de belles aquarelles et un carnet de voyages … Mieux que Flick ‘ R

  18. pour un carnet de note cheap, customizable à souhait et ultra portable essayez ça: http://www.pocketmod.com – en plus y a du pliage à faire. cliquez sur CREATE A POCKETMOD (en haut à droite pour commencer) – c’est fait pour du format 8.5 x 11 – je sais pas comment ça sort sur du A4.

  19. Pareil, j’ai mon petit carnet partout avec moi (mais j’ai pas de PDA donc p-e que sinon j’en aurai pas). Super pratique et le papier un plaisir 🙂

  20. Ce n’est pas que Geek… C’est aussi profondément bobo. Allez faire un tour dans un musée par exemple, observez quelques instants…Ca y est vous la voyez cette petite avec son air délicieux, crayon dans la bouche, moue dubitative? Moleskine c’est aussi beaucoup de frime!

  21. C’est clairement le cadeau à la mode dans l’IT.

    Je viens de passer deux jours avec des Lindens, à travailler sur l’avenir de Second Life et le premier truc qu’ils m’ont offert, c’était ce carnet.

    C’est clair que c’est la classe, un petit mélange rétro et hype, un peu un truc de Geek Bobo. Je ne l’ai pas encore utilisé, mais je vais tenter l’aventure, pour voir si je sais encore écrire avec un stylo 🙂

  22. Je rêve ! J’hallucine !

    Toute cette prose sur Moleskine, cette nostalgie dégoulinante du petit cahier à grands carreaux, ou le contraire ! Ce flot de commentaires où tout le monde s’accorde à reconnaître que finalement l’Iphone en particulier, ou l’ordiphone en général, c’est quand même moins pratique qu’un bon vieux carnet papier pour prendre des notes.

    Je viens de découvrir, et j’en suis désolé, que pas mal de lecteurs de ce blog sont snobs, nostalgiques de la plume sergent major et du carnet à spirales, et plus grave, sont finalement restés dans la galaxie Gutenberg, alors qu’il me semblait qu’on était passés dans la galaxie Mac Luhan depuis un certain temps déjà.

    Au demeurant de la part des possesseurs d’Iphone cela ne m’étonne pas outre mesure ; pour acheter un Iphone il faut être riche, snob, et pas très au fait des développements en cours dans les nouvelles technologies. En deux mots l’Iphone est nul comparé au moindre ordiphone récent mais « tellement design! » Sans parler de l’obligation de passer par les fourches caudines de France Telecom, alias Orange, alias « J’avance vers le progrès, les deux pieds sur les freins ! »

    A moins d’avoir un Iphone jailbreaké pas cher mais là, il faut des « guts » et être un vrai « geek » c’est-à-dire, en principe, quelqu’un qui, à la seule vue d’un cahier en papier, gerbe, s’esssuie avec, ou part en courant.

    Je me permets de rappeler que la saisie informatique possède quelques avantages sur la saisie papier/crayon. Que je n’aurais pas l’outrecuidance de détailler ici.

    Concernant la saisie de données sur un ordiphone la façon la plus simple de prendre des notes sur ce type de machine c’est… avec la voix. Pas besoin de stylet, pas besoin de clavier, et quoi de plus naturel que de parler à son téléphone. Tous les ordiphones dignes de ce nom ont une fonction permettant d’enregistrer à l’aide d’une seule touche. Certains offrent même la possibilité de lancer n’importe quelle commande ou n’importe quel programme à la voix.

    Personnellement j’attends avec impatience que l’on puisse disposer sur toutes nos petites machines de programmes de reconnaissance vocale à la hauteur de Via Voice ou autre Dragon Speaking. Dans ce cas ce ne sont plus seulement des notes vocales mais des textes entiers que l’on pourra saisir, sans les mains, beaucoup plus rapidement, et avec un taux d’erreur nettement moins élevé que nos pauvres performances de claviste à deux, voire trois doigts.

    En consultant Internet, chose très difficile à faire, vous me l’accorderez, avec un bloc-note en papier, je viens de comprendre pourquoi les notes vocales sont méconnues des aficionados de Moleskine. Dans la version de base de l’Iphone il n’y a pas de fonction dictaphone ! C’est vraiment une daube ce Aïefone! Je suis sûr qu’en cherchant bien on découvrirait que Steve Jobs a des actions chez Moleskine.

    La panoplie du parfait « nostalgeek » : un Iphone pour la frime, un Moleskine pour la nostalgie et un stylo Mont Blanc pour pas dépareiller, et parce que "c’est quand même plus pratique pour prendre des notes" Et tellement chic !

  23. Combiner Moleskine avec l’organisation des idées "ActionMethod" (http://www.actionmethod.com/) proposée par Behance (http://www.behance.net/), et notamment leurs stickers "idées/actions" (http://www.creativesoutfitter.co... : et ça devient magique !

    Les todolists dans la version ginger de netvibes sont pas mal aussi : j’ai essayé toutes les autres méthodes d’organisation genre GTD (fr.wikipedia.org/wiki/Get… déjà trop compliquée pour moi. Mais je suis comme toi au départ : un adepte des petits cahiers à carreaux spiralé, et des grands cahiers feuilles blanches pour découper et coller articles, photos, etc.

  24. DesEsseintes on

    Pour être snob jusqu’au bout, on peut regretter que Moleskine soit à présent visible un peu partout. Cela ne retire rien au produit, mais bon… J’ai récemment découvert les carnet Canteo (ça vient de Suisse), et je pense switcher quand ils débarqueront en France.
    http://www.canteo.ch/f/sortiment...

  25. Exactement la question que je me suis posé hier : agenda papier ou PDA ?

    Actuellement j’ai un iPhone, mais pas très pratique en prise de notes ou saisie de RDV (moins qu’un Palm en tout cas) et un Moleskine, mais la version carnet, pas agenda …

    J’hésite à passer chez mon libraire prendre un agenda Moleskine … Ce qui me manquerait le plus ce serait la synchro avec mon Mac …

    Bref, Moleskine or PDA, that’s the question ^^

  26. moi je n’utilise pas le carnet mais l’agenda. Il a toutes les qualités du carnet : petit et souple, solide, pratique, avec élastique, papier agréable. Son seul défaut : il faut l’acheter très tôt car il est vite indisponible…

  27. Tu trouveras des bloc-notes Moleskine dans n’importequelle bonne papeterie, j’en ai offert un à mon chéri que j’ai trouvé dans ma papeterie habituelle de la X-rousse.
    Lorsque l’on m’a vendu, le vendeur m’a dit "Il y a pas mieux." Alors je l’ai cru et j’ai dit ok je prend ça. Et là ça s’est corsé, je m’explique, il a fallu choisir le taille … puis le sens d’ouverture (avec une reliure comme un carnet ou plutôt comme un bloc-note), ensuite la couleur de la couverture (en cuir) et enfin, le type de page (à carreaux grands ou petis, pages blanches, juste des lignes).
    Il s’est avéré que j’avais passé environ 45 minutes pour au final choisir un carnet noir sans ligne 😀 Mais le cadeau a fait plaisir c’est l’essentiel.

  28. Le moleskine est tout simplement magnifique! L’année dernière, ce fut ma première acquisition pour mon nouvel emploi. Pour l’occasion, j’avais acheté l’agenda, où je prenais mes notes et notais mes compte rendu de chaque journée.
    Là, en lisant cette article, ça me fait penser à retourner en acheter un, mais cette fois je vais prendre la version carnet de notes.
    @newick : je te l’offre si tu veux! 🙂

  29. Cela se vend à la Fnac 😉

    Et je ne m’en sépare que très rarement de mon "petit" Moleskine. Très pratique pour prendre des notes un peu partout !

  30. Le Moleskine, tu peux le trouver dans toutes les Fnac.

    Grande utilisatrice de carnets, j’avoue que c’est celui qui a ma préférence :
    – parce que c’est un bel objet
    – que son papier est très agréable à l’écriture (si, si, ça compte)
    – que le dernier quart du bloc est composé de feuillets détachables
    – que parmi ses différents formats disponibles, on va forcément trouver celui qui convient le mieux .

    Après, c’est vrai qu’avec un petit carnet tout con, tu peux aussi noter tes idées. Mais tu auras moins de plaisir à écrire dessus 🙂

  31. Utilisateur de longue date des carnets Moleskine, ton post m’a donné l’envie de me replonger dans la catalogue de la marque.
    J’y ai découvert le STORYBOARD NOTEBOOK, aussitôt commandé sur Amazon pour être utilisé comme carnet de voyage.
    Merci à toi donc pour ce rappel bien utile !

  32. citron mecanic on

    l’inspecteur Columbo est un grand fana de ce petit utilitaire également, ça suffit à le valider pour ma part

  33. Et bien moi je suis tombé dedans quand j’étais petit !! ^^Maintenant, j’en ai 3 ou 4 différents. Notamment un agenda de poche, un bloc-notes de poche et un carnet pour les croquis. C’est surtout ça le gros plus par rapport à la concurrence.

    Quoi qu’il en soit, il faut savoir que Moleskine avait disparu et a été racheté il y a quelques années par des italiens me semble-t-il. Il y a donc tout de même un côté marketing qui m’a parfois dérangé…

    J’ai essayé la concurrence directe, même style et j’avoue que je suis tout de même retourné chez Moleskine, surtout pour la qualité du papier…

    C’est vraiment le carnet parfait pour le dessinateur et l’écrivain

  34. Ecrire ?!
    Non mais avec un vrai crayon sur du papier ?!

    Je ne sais malheureusement plus ecrire de cette facon.
    D ailleurs je n ai plus a la maison que les crayolas de ma fille…
    :/
    Mais comment fait on pour changer la mise en page et decaler des lignes sur ce Moleskine ?
    Hum…

  35. J’ai découvert grace à Francis (http://www.fran6art.com/) et je dois avouer que je suis déjà fan ^^
    La qualité est irréprochable, tout est bien pensé (même une petite pochette pour ranger des feuilles volantes), c’est vraiment top.
    Si j’écrivais un roman, c’est dans un Moleskine que je le rédigerais 😀
    Je pense que je vais m’acheter un City Notebook la prochaine fois que j’irais à Londres ^^
    A part ça La Fnac en vend pas mal aussi des Moleskine (reste à savoir si ils sont pas plus chers qu’ailleurs)

  36. Pingback: 20 polices de caractères manuscrites, pour écrire vraiment mal sans se fatiguer | Presse-Citron

  37. Pingback: Pocket manila, un autre bloc-notes en ligne | Presse-Citron

Répondre